Éditions De Borée

À fleur de peau de James Barnaby

 

42974463_2222006274540577_8123880247532716032_n

Catégorie : Thrillers

 

Résumé :

Depuis qu’elle a été enlevée dans des circonstances mystérieuses à 11 ans, Jane souffre de fugues temporelles. Étudiante, elle passe ses vacances dans le chalet familial sur le lac Mendota avec Richard, son beau-père. Une nuit, elle se réveille les mains ensanglantées auprès du corps égorgé de ce dernier. La jeune femme est arrêtée, mais Joseph Sleuth, agent du FBI, doute de sa culpabilité.

 

 

Avis :

Je remercie les Éditions De Borée de m’avoir confié ce service presse. Une fois plongée dans l’histoire, il m’a été impossible de m’arrêter. Une intrigue menée d’une main de maître. L’auteur ne nous laisse aucun répit ! Il va nous plonger dans un univers sombre, mystérieux, inquiétant…

Nous allons faire la connaissance de Jane, une jeune fille de dix-neuf ans qui souffre depuis longtemps « d’absences » inexpliquées. Elle s’évade dans un monde imaginaire, notamment à travers les dessins animés : Blanche neige, Alice aux pays des merveilles,  La belle au bois dormant ainsi que Le magicien d’Oz. Les fuites de notre héroïne la terrorisent. Que se passe-t-il dans la tête de Jane ? Mélange-t-elle le rêve et la réalité ? Est-elle frappée d’un désordre mental ? Lorsqu’elle sort de ses épisodes de transe, elle ne se rappelle absolument de rien.

Cette jeune fille reste une énigme, même si elle est étroitement suivie médicalement. Malgré tout, elle s’efforce de mener sa vie d’étudiante. Elle réside chez sa mère et son beau-père. 

Elle marche constamment sur un fil, au risque de basculer à tout moment. Un jour, un drame survient… Notre étudiante est alors suspectée, car elle se trouve sur les lieux du carnage, les mains ensanglantées. Que s’est-il passé ? Elle est dans l’incapacité de le savoir.

Une enquête commence… Tout semble accuser notre personnage principal. Au fil des pages, James Barnaby va nous transporter au coeur des investigations. Nous allons suivre une piste, puis une autre… Le doute va s’insinuer dans notre esprit. Certains passages nous plongerons dans le passé de Jane et nous tenterons de découvrir le traumatisme qu’elle a vécu à cette époque-là. Tout n’est pas si simple, les témoignages se contredisent… Et si la vérité était bien pire que ce que nous pouvons imaginer ? Au fil du récit, des vérités vont voir le jour ; plus effrayantes les unes que les autres. Notre héroïne risque sa liberté. Deux options la prison ou l’asile… Elle va vivre un véritable calvaire ! 

Une coupable est désignée, mais n’est pas une solution de facilité ? Certaines personnes n’ont-elles pas intérêt à ce que l’affaire soit vite réglée ? Jane trouvera sur sa route un homme bien décidé à dénouer le faux du vrai. Il va remuer ciel et terre pour faire éclater la réalité au grand jour.

Une plume totalement addictive, un suspense à couper le souffle… À chaque page tournée, nos certitudes s’effondrent les unes après les autres… L’auteur navigue entre deux époques pour nous permettre de rassembler les pièces du puzzle. Cependant, James Barnaby nous offre beaucoup de rebondissements. Nous naviguons entre mensonges, manipulations et soif de pouvoir.

Qui sera à même d’élucider cette  affaire machiavélique ? Il y a bon nombre de protagonistes, certains sont fortement attachants, d’autres véritablement détestables. Tous les ingrédients sont là pour nous offrir un thriller captivant, envoûtant. 

Je conseille vivement ce roman. Attention, vous allez connaître beaucoup de zones de turbulences, des montées d’adrénaline, un besoin de savoir qui se cache derrière tout cela !

Un récit dans nous ne sortons pas indemne. J’ai passé un excellent moment de lecture, j’ai été transportée, j’ai vibré et tremblé jusqu’au dénouement de l’affaire. 

 

 

Extraits et citations :

 

« — Qu’on lui coupe la tête ! C’est la reine de Coeur qui le veut… »

 

 

« Ni bonjour, ni bonsoir, ni comment allez-vous aujourd’hui. Rien. Pour eux, elle n’était pas vraiment un être humain. Juste une chose encombrante dont il fallait bien assurer la survie, mais dont on se désintéressait totalement. Un objet qui ressemblait à un être humain, mais qui n’en était pas un. »

 

 

« Elle tourna son regard en direction de Mickaël et écarquilla les yeux, horrifiée, comme si elle venait de découvrir le visage de son agresseur. Elle se mit à hurler. »

 

 

 

@James Barnaby

Note 5/5

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s