Vice-vers’Âmes de Muriel Rawolle

Auteure auto-éditée

41cV9Y+TtBL

Catégorie : Fantastique

 

 

Résumé :

À la suite d’une expérience de mort imminente, Samuel, jeune étudiant du XXIe siècle, se retrouve propulsé dans le corps de l’une de ses vies antérieures : Clémence, une jeune bourgeoise de 1851. Et vice-vers’âmes. D’abord persuadé d’être victime d’effets hallucinogènes, Samuel doit s’adapter tant à la physiologie féminine, à la soumission et aux coutumes matrimoniales qu’elle implique qu’à l’absence de technologie du XIXe. Tandis qu’au XXIe siècle, Clémence, persuadée d’être amnésique et de se souvenir d’une vie antérieure, tente de s’approprier une enveloppe charnelle, une existence et une époque qu’elle croit siennes jusqu’au jour où le doute n’est plus possible. Car au XIXe, avec son tempérament et sa personnalité un brin narcissique, Samuel transforme la jeune bourgeoise qu’il incarne bien malgré lui en une débutante dont les salons et les personnages historiques se disputent la compagnie. Ce tourbillon étourdissant n’a qu’un but : dans ce siècle où l’ésotérisme se développe, trouver le médium qui lui permettra de revenir à son époque.

 

 

Avis

Je remercie Muriel Rawolle de m’avoir confié son service presse. J’ai totalement craqué devant la quatrième de couverture et c’est avec grand intérêt que j’ai commencé ma lecture.

En effet, l’auteure nous transporte dans une aventure hors du commun. Sa plume est fluide et terriblement addictive. Je tiens à souligner qu’elle possède un sens de l’humour exceptionnel. 

Dès les premières pages, les fous rires m’ont fait couler quelques larmes. Une intrigue très prenante, des réparties d’une telle efficacité et des personnages fortement attachants. 

Nous faisons la connaissance de Samuel, un jeune étudiant du XXIe siècle. Il va se retrouver propulsé en 1851 dans le corps de Clémence, une jeune bourgeoise. Que s’est-il passé ? Ce jeune homme est persuadé que cette situation absurde dans laquelle ils se trouvent est le résultat d’une absorption de substances hallucinogènes. Cependant, la réalité est plus compliquée…

De son côté, notre jeune bourgeoise se retrouve au XXIe siècle. Totalement paumée, elle se dit amnésique et tente de s’approprier une enveloppe charnelle et une époque qu’elle croit sienne. Elle trouvera refuge dans le corps de Samuel, mais très rapidement elle va réaliser que quelque chose cloche…

Commence alors un vrai parcours du combattant. Nos deux protagonistes vont devoir non seulement apprivoiser leur nouveau corps, leur changement de sexe, mais aussi s’adapter à leur nouveau mode de vie.

C’est parti ! Accrochez-vous ! Nos deux héros vont en voir de toutes les couleurs. Ils devront corriger leur langage, mais aussi modifier leur façon de penser et d’agir. Tous ces bouleversements vont déclencher des situations cocasses. Nous allons de surprise en surprise et les rebondissements sont nombreux.

Samuel et Clémence trouveront-ils certains bienfaits à évoluer dans un siècle qui n’est pas le leur ? Parviendront-ils à s’adapter à leur nouvelle existence ? Ce n’est pas gagné, croyez-moi ! 

Ils  découvriront les avantages et les inconvénients de naître fille ou garçon. Pendant que l’un renoncera au progrès de la technologie, l’autre pourra-t-il s’y habituer ? Nous verrons de quelle façon ils lutteront contre l’adversité. 

Au fil du récit, des révélations voient le jour. Ces faits nouveaux vont nous permettre d’y voir plus clair. Même si nos deux jeunes gens finissent par créer des liens avec leur entourage et qu’une certaine complicité s’installe, le mystère demeure… Samuel sera-t-il en mesure de retourner dans le futur ? Qu’adviendra-t-il de notre chère Clémence ?

Muriel Rawole m’a offert un moment de bonheur intense. Le rire et la bonne humeur m’ont accompagné tout au long de la lecture. Ce bond au XIXe siècle nous rappelle les us et coutumes de l’époque et fait référence à quelques personnages ayant marqué l’histoire.

Je vous invite à foncer pour découvrir ce roman épatant qui respire le dynamisme et qui nous insuffle une grande bouffée de bien-être. 

Quel talent ! Tout simplement.

 

 

Extraits et citations :

« J’espère juste qu’en me réveillant, je ne vais pas me mordre les doigts d’avoir avaler cette merde. »

 

« Dieu du ciel ! Quelle sorte de garçon suis-je donc ? Drogué, mufle, coureur, que sais-je encore ! »

 

« — Allez, grimpe ! Fais pas ta chochotte du XIXe siècle ! »

 

 

 

@Muriel Rawolle

Note : 5/5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s