La prisonnière de la mer de Elisa Sebbel

 

50072378_252597355651763_6623060804197416960_n

Catégorie : Roman historique.

 

Résumé

1809, une île déserte, 5000 hommes, 21 femmes Le destin bouleversant d Héloïse. 1809. Les guerres napoléoniennes font rage. Alors qu ils croyaient être rapatriés en France, 5000 prisonniers se retrouvent captifs sur l îlot de Cabrera, dans les Baléares. Pour survivre, un maigre filet d eau douce, des rations insuffisantes, des abris précaires qu’ il leur faut bâtir eux-mêmes. 21 femmes les accompagnent, parmi lesquelles Héloïse, vivandière de 18 ans dont le mari a succombé en mer, emportant avec lui l’insouciance et la légèreté de la jeune femme. Si la guerre avait déjà meurtri les hommes, le désespoir leur fait bientôt perdre la raison. Par chance, Henri, chirurgien de l armée, se prend d affection pour Héloïse. Entre privations, épidémies et tempêtes, les morts s accumulent, l espoir s amenuise, et Héloïse ne songe qu à se libérer enfin de cet enfer jusqu à ce nouvel arrivage de prisonniers et de Louis qui fait tout chavirer. À force de ténacité, la jeune femme parviendra-t-elle à se sauver ? Car si l amour est une captivité volontaire, la mer l a déjà faite prisonnière… Docteur en littérature française, Elisa Sebbel enseigne dans une université espagnole et vit à Majorque. Découvert dans le cadre du Mazarine Book Day 2018, pour lequel il a reçu la « mention spéciale du jury », son premier roman, La Prisonnière de la mer, dévoile un drame oublié de notre histoire.

 

 

Avis :

J’avoue ne pas avoir lu beaucoup de romans historiques jusqu’à présent, cependant je ne regrette absolument pas mon choix. Je tiens à souligner que l’auteure nous offre une œuvre grandement documentée sur une période sombre de l’histoire. Cela m’a permis de découvrir cette guerre effroyable qui s’est déroulée dans ces années-là. Un récit très bien écrit, une plume fluide et agréable.

Nous partageons le quotidien d’Héloïse une cantinière et ses compagnons de galère. Prisonnière sur une île appelée « Cabrera », elle va devoir faire face à des conditions de vie totalement inhumaines.

Entre le froid, la famine, la maladie et le manque d’eau nous prenons conscience du drame que chacun d’eux vit au quotidien. Héloïse va côtoyer la mort, elle verra disparaître des gens qu’elle aime. Une seule chose compte : survivre ! Comment ne pas douter ? La peur et la menace sont partout.  Tous ces gens coincés, isolés au milieu de nulle part. Peuvent-ils encore croire à un avenir ? Notre héroïne au milieu de ce tumulte va avoir le cœur meurtri, elle est partagée entre l’attention et la tendresse d’Henri et des sentiments forts qu’elle ressent pour un certain Louis. Dans des moments aussi tragiques, un désir d’amour aide-t-il à garder espoir ? A priori, cette guerre est loin d’être terminée. Nous rescapés arriveront-ils à survivre encore longtemps ? Faut-il subir jour après jour cette torture physique et morale ? Ne dit-on pas que l’union fait la force ? Une solution existe peut-être ? Seulement voilà… Laquelle ?

Un roman qui ouvre les yeux sur une période dramatique de notre histoire. Cette histoire ne peut laisser personne indifférent et suscite beaucoup d’émotion.

J’ai passé un bon moment de lecture en compagnie de ses hommes et de ces femmes qui mènent un combat incommensurable. L’auteure nous montre à quel point l’envie de vivre reste plus fort que tout.

 

 

Extraits et citations :

 « Nous n’étions pas seuls. Nous étions ensemble et Dieu nous protégeait. »

 

« – Vous les femmes, vous êtes plus fortes que nous, plus courageuses, moins abattues. Vous avez une énergiehors du commun et le moral à toute épreuve. La vérité, c’est que je vous admire. »

 

« – Comme il dort, le petit ange de Dieu ! Le seigneur n’a épargné, nous le sauverons aussi, déclara-t-il. 

– Mais nous n’avons pas de lait ! Nous ne pouvons pas le nourrir. Il va mourir, rétorquai-je affligée. »

 

 

 

@Elsa SEBBEL

Note 4/5

4 commentaires sur “La prisonnière de la mer de Elisa Sebbel

      1. Oui en apprendre un peu plus sans avoir l esprit d un cohrs d histoire… et se rendre compte de la force de ces femmes 🤩

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s