L’enfant du Tsunami de Eva Kopp

 

51p6XNKbQ4L._SX347_BO1,204,203,200_

Catégorie : Littérature Française.

 

 

Résumé :

11 mars 2011 sur l’île d’Honshs, préfecture de Miyagi. D une main distraite, Junko caresse le chat gris aux longues moustaches qui ronronne paisiblement sur ses genoux. Soudain elle sent son petit c ur s affoler comme s il cherchait à s échapper de son enveloppe de félin. Il saute toutes griffes dehors et se met à tourner à toute vitesse sur les murs qui s effritent à chacun de ses passages. Junko a compris. Tout est clair à présent, un rouage invisible s enclenche dans sa poitrine. Elle en a rêvé il y a deux jours : une immense vague. Gigantesque, dans un grondement démentiel. Avec des hurlements et des craquements comme si les charnières de la Terre semblaient céder, comme… Comme quoi d ailleurs ? Pour l’auteure, tout a commencé avec le rêve d une immense vague la veille du 11 mars 2011. Un rouage invisible s enclenche lorsqu Eva voit à la télévision le tsunami s abattre sur la côte Pacifique du Tōhoku, au Japon. L accident de Fukushima la bouleverse, l’écriture s’impose.

 

 

Avis

Je remercie Eva Kopp de m’avoir confié son service presse. Il s’agit d’un roman choral, l’auteure aborde de nombreux sujets qui nous poussent à la réflexion. Au début de la lecture, cela demande une bonne concentration, car l’histoire fait référence à plusieurs dates, lieux et personnages aux noms difficiles à retenir.

Cependant, l’intrigue prend tout son sens rapidement. Nous allons suivre plusieurs destins croisés qui auront tous un rapport avec la catastrophe du 11 mars 2011. Ce tsunami qui a tué et changé irrémédiablement l’existence d’une grande partie de la population vivant au Japon, mais pas seulement…

Eva Kopp nous parle de cette tragédie avec beaucoup de tact et de pudeur, mais elle évoque des sujets très importants. Des conséquences irréversibles qui n’ont pu être évitées. L’accident survenu à la centrale du Fukushima laissera à jamais des traces dramatiques et irréversibles sur toute une partie de la population… L’auteure énumère ces nombreux points et argumente.

Au fil du récit, nous découvrons les liens qui unissent certains personnages qui résident parfois à des milliers de kilomètres. Nous voyageons, au Japon, en Chine, en France.

Nos héros sont attachants et nous assistons à leur combat quotidien. Ils s’efforcent de survivre, de se reconstruire, d’obtenir des réponses, mais certaines resteront un mystère.

Il y a aussi l’histoire de Néthanel, le petit miraculé. Aura-t-il la possibilité de trouver le bonheur ? Comment parviendra-t-il à se reconstruire après le chaos ?

En naviguant d’un pays à l’autre, nous mesurerons le chemin parcouru depuis la tragédie, et nous assisterons à de belles rencontres et à des retrouvailles inattendues porteuses d’espoir.

J’ai passé un bon moment de lecture. À travers son récit, l’auteure nous permet d’avoir un autre regard sur ce drame qui a frappé notre terre en 2011. N’oublions surtout pas que les conséquences de ce ravage ne sont pas terminées et que ses habitants continuent d’avancer sur un terrain miné.

Une belle découverte.

 

 

Extraits et citations

« En plus, elle pleure en permanence. La mère d’Hakao lui glisse que c’est probablement un des effets secondaires des irradiations. »

 

« Aujourd’hui, ce 11 mars 2024, le passé et le présent se font face. La nuit retourne à l’écume des jours. »

 

 

@Eva Kopp

Note 4/5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s