Duel – Tome 1 – Des braises sous la cendre de Maëlle D.

Auteure Auto-éditée

 

41tvbRvYJGL

Catégorie : Dystopie/Fantastique.

 

 

Résumé

Le duellisme judiciaire, ce n’est pas pour les femmes !
Il paraît…
Mais Heza ne l’entend pas de cette oreille.
À la recherche de sa soeur, elle intègre l’Institut et le cursus de duellisme judiciaire, dans l’espoir de pouvoir poursuivre sa quête.
Mais son arrivée n’est pas passée inaperçue, et la protection que lui procurait son anonymat s’étiole dès passée la lourde grille de l’enceinte.
Qui est-elle ? Et qui cherche donc à la tuer ?

***

Dans ce premier roman mêlant dystopie et fantastique, Maëlle D. nous invite à suivre le parcours d’Heza, de son entrée à l’Institut en classe de duellisme judiciaire jusqu’à sa prise de contrôle du Royaume.

***

Enfilez vos gants, et rejoignez Heza dans l’arène… !

 

 

 

Avis

Je remercie Maëlle D. de m’avoir confié son service presse. Adepte de ce genre de lecture, le résumé a suscité mon intérêt et c’est sans l’ombre d’une hésitation que j’ai plonger dans cet univers hostile formidablement bien décrit.

Dès le départ, le décor est planté ! Heza veut a tout prix intégrer un institut destiné à suivre le cursus de duellisme judiciaire. Quelles raisons la poussent à faire irruption dans ce monde d’hommes ? La réponse est sans appel : retrouver sa soeur disparue.

Notre héroïne va devoir se livrer à des combats impitoyables, mais également prouver qu’elle a sa place parmi ces colosses sans merci. L’enjeu est de taille et le danger de mort permanent. Pourtant, rien ni personne ne la détournera de son objectif et bousculera tous les codes établis.

L’auteure à le sens du détail et nous offre des descriptions on ne peut plus précises et détaillées sur les fameux combats, mais aussi sur le ressenti des protagonistes principaux. Heza devra faire preuve de courage et de détermination, car aucune erreur n’est permise, la priorité gagner pour rester en vie. Bien sûr, nous allons assister à de nombreuses séances d’entraînements. Elle côtoiera un certain Moran qui va participer à sa formation et Ajite son frère.

L’intrigue est bien amenée et surtout bien pensée. Cela dit, je dois admettre que ma lecture a été parasitée par un rythme ralenti, surtout dans la première partie. Certes, l’action est présente, mais à mon sens le côté descriptif prend une place « trop » importante sur l’ensemble du récit. J’ai vraiment chercher a dépasser cette gêne, pourtant j’ai eu l’impression de vivre « une petite traversée du désert ». Je me suis interrogée et j’ai tenue à persévérer. Je m’attendais à beaucoup de combats, mais j’aurai aimé avoir plus de précisions et d’interactions sur les personnages qui entourent notre héroïne. 

Au fil des pages, des révélations voient le jour et le destin de notre combattante va prendre un autre chemin. Ce changement inattendu va nous réserver d’autres surprises et rebondissements divers. Le rythme est davantage soutenu et le suspense et le mystère s’épaississent.

Heza pourra-t-elle affronter cette nouvelle réalité  ? Aura-t-elle le choix ? La question qui me vient à l’esprit est la suivante : Ce revirement de situation apparaîtra-t-il comme une chance ultime de sauver sa soeur ? Ou bien est-ce une descente aux enfer savamment orchestrée ?

Mon avis est mitigé concernant ce livre. En effet, malgré mon insistance pour essayer de dépasser ma gêne, je n’y suis pas parvenue. Certains passages m’ont paru trop long et pas assez intenses. 

Cependant, n’hésitez pas à  découvrir cette histoire afin de vous faire votre propre opinion. Peut-être ai-je dépasser le créneau d’âge requis ?  Je pense au dicton : « L’âge c’est dans la tête ? » J’y ai toujours cru, malgré tout, depuis quelques heures je me permets d’en douter 

Je reste convaincue que beaucoup d’entre-vous seront conquis. Cela prouve simplement que les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Cela n’enlève en rien le travail de qualité de Maëlle D.

 

 

Extraits et citations :

« Je ne pouvais pas abandonner. Si je croyais au destin ou un dieu quelconque, j’y aurais vu un signe. »

 

« — Ce plan était voué à l’échec, bordel ! Il aurait dû te foutre en duellisme artistique, comme les autres, bonjour-au revoir ! »

 

« — Eh bien, jeune demoiselle… les duels ne sont pas uniquement un moyen de maintenir l’ordre dans les Forts. C’est un bon système, qui a fait ses preuves, mais c’est surtout… Comment dire cela… Le centre névralgique de toute l’économie du royaume? »

 

 

 

@Maëlle D.

Note : 3/5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s