Challenge Thématik’

Les enfants du silence – « Le combat d’une lanceuse d’alerte » de Céline Boussié.

 

 

41n0JItUyML._SX339_BO1,204,203,200_

Catégorie : Témoignage

 

 

Résumé

« Le lanceur d’alerte est une personne qui, dans le contexte de sa relation de travail, signale un fait illégal, illicite et dangereux, touchant à l’intérêt général, aux personnes ou aux instances ayant le pouvoir d’y mettre fin. »

Transparency International

 

En 2015, Céline Boussié dénonce dans la presse des actes de maltraitance envers les enfants, adolescents et jeunes adultes polyhandicapés pensionnaires de l’institut médico-éducatif où elle travaillait en qualité d’aide médico-psychologique. Décidée à aller jusqu’au bout, elle évoque le manque d’intimité, les traitements médicamenteux inadaptés, les lits trop petits.
Poursuivie en diffamation par son ex-employeur, elle est relaxée en novembre 2017 par le tribunal de Toulouse – une première en France pour un lanceur d’alerte.
Ce témoignage poignant retrace son parcours, son combat d’intérêt général afin de faire éclater la vérité et sa détermination à œuvrer à une réelle prise de conscience pour que les pratiques professionnelles et institutionnelles évoluent et que les personnes les plus vulnérables soient traitées avec dignité et bienveillance.

 

 

Avis :

J’ai choisi de lire ce témoignage, car le milieu du handicap ne m’est malheureusement pas étranger et j’ai voulu connaître l’histoire qu’a vécue Céline Boussié. Le long et éprouvant  combat  qu’elle a dû mener afin de dénoncer des faits terrifiants et inadmissibles qui doivent être connus du grand public et surtout punit par la loi.

Lorsqu’elle met les pieds dans cet institut éducatif pour la première fois, elle est loin de se douter de ce qui va suivre. Rapidement, elle assiste à des scènes terribles : problèmes d’hygiène, d’intimité, brimades en tout genre, la liste est longue…

Ces enfants, adolescents et adultes polyhandicapés n’ont aucun moyen de se faire défendre, même pas la possibilité de se faire comprendre. À moins de prendre le temps d’établir des codes avec certains d’entre eux. 

Céline témoin de toutes ces horreurs ne va pas tenir bien longtemps. Elle décide de parler, de dénoncer ce qu’il se passe entre ces mûrs.

Elle nous raconte sa bataille qui a duré six longues années. Sa descente aux enfers ! Bien entendu, elle perd son emploi, mais doit continuer à vivre et à subvenir à ses besoins et surtout à celui de ses deux filles. 

Au fil des pages, nous prenons conscience des conséquences qui vont suivre. Pourtant, elle n’a qu’une idée en tête : briser l’omerta concernant ses pratiques inhumaines.

Dénoncer demande du courage, même si c’est aussi un devoir de conscience. Beaucoup de salariés ont peur des représailles, craignent pour leur emploi et préfèrent se taire, adopter la politique de l’autruche.

Céline Boussié a osé, mais en a payé le prix ! Pourtant, cette femme courageuse n’a jamais baissé les bras et a été jusqu’au bout de son combat. Il convient d’affirmer qu’il s’agit d’une bataille inégale : le pot de terre contre le pot de fer.

Cette femme demande justice. Parviendra-t-elle à alerter afin que nous puissions dire : plus jamais ça !

Un témoignage édifiant qui peut choquer ! Pourtant, ne fermons pas les yeux, c’est une réalité ! 

Ce livre retrace le parcours du combattant d’une femme de convictions. Elle lutte  pour défendre ses personnes polyhandicapées qui n’ont pas l’usage de la parole et qui sont à la merci du personnel encadrant.

Ce témoignage ne m’a pas étonné, même si les endroits de ce type ne sont pas si répandus, ils existent ! Il convient de mettre tout en œuvre pour que cela change.

Ce récit est susceptible de heurter la sensibilité de certaines personnes. Pourtant, il est important d’ouvrir les yeux et de s’ériger contre ses pratiques insoutenables.

Personnellement, j’ai surtout pris conscience de la difficulté à faire bouger les choses, changer les lois. 

L’auteure a vécu dans la peur, sous la menace, dans la précarité durant plusieurs années. Elle est devenue « Lanceur d’alerte ».

Un seul mot : RESPECT.

 

 

Extraits et citations :

« Et, par désir de justice, nous sommes liées par le même but : que les responsables ne restent pas impunis. »

 

« Mais pourquoi des professionnels qui sont censés accompagner des enfants polyhandicapés, fragiles et sans défense, brandissent-ils leur paie comme seul argument en se souciant si peu de ceux dont ils ont la change ? »

 

« Nous nous enfonçons de plus en plus dans une mort sociale et une sale solitude. »

 

 

@Céline Boussié

Note : 4/5

 

Lien Amazon cliquez ICI

 

3 commentaires sur “Challenge Thématik’

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s