Ce qui nous oppose nous unit de Théo Lemattre

Auteur auto-édité

5139M8IHE1L

Catégorie : Chick lit

 

 

Résumé :

Éloïse et Victor sont aux antipodes l’un de l’autre.

Elle, ouverte au monde et pleine de rêves, n’a d’ambition que dans le chant et la musique, ses raisons d’être depuis l’enfance.

Lui, renfermé et plus timide, passionné par les milieux financiers et politiques, ne jure que par la réussite sociale.

Ces deux-là, dont les routes n’auraient jamais dû se croiser, vont pourtant être amenés à se côtoyer bien plus souvent qu’ils ne le pensaient.

Leur rencontre va faire bien plus que bouleverser leur façon de voir le monde, elle va également leur faire découvrir le plus beau des cadeaux : la tolérance.

 

 

Avis :

Je remercie Théo Lemattre et Claudia Côté de m’avoir confié ce service presse. J’ai découvert depuis peu de temps cet auteur, j’apprécie beaucoup sa plume, fluide, agréable, mais aussi ses pointes d’humour et son sens de la répartie.

Ici nous allons suivre deux jeunes gens aux idéaux diamétralement opposés. Victor est ambitieux et souhaite gravir les échelons pour accéder à une brillante carrière, tandis qu’Éloïse est passionnée de musique et ne désire qu’une seule chose, réaliser son rêve. Nos deux protagonistes ne font pas partie du même milieu social. Lui ne manque pas de moyens financiers, tandis qu’elle doit utiliser le système D pour subvenir à ses besoins.

Pourtant, ne vous méprenez pas, chacun suit la route qu’il a choisie. Leur différence est ailleurs… Dans leur comportement, dans leurs discours, dans leurs fréquentations. Une chose est certaine, ils ne semblent d’accord sur rien !

Ils vont être amenés à se côtoyer, à mieux se connaître. Pensez-vous qu’ils ont une chance de s’apprécier ? De s’apprivoiser ? Toutes les tentatives d’approches ou de dialogues paraissent bien compliquées.

Théo Lemaître nous offre un récit agréable, un bon moyen de se détendre et de sourire, voire de rire. Effectivement, il est doué et nous concocte quelques situations cocasses et des joutes verbales très réussies. Lequel des deux capitulera ? Chacun reste très souvent camper sur ses positions.

Au fil des pages, leur lien va osciller… Quelquefois, ils parviendront a s’entendrent, alors qu’à d’autres moments : « chassez le naturel, il revient au galop ». Notre duo sera amené à s’éloigner puis à se retrouver. Serait-ce le meilleur moyen d’accorder leur violon ?

La citation : « Qui se ressemblent, s’assemblent » n’est pas vraiment adaptée. Par contre : « Les opposés s’attirent » semble convenir à merveille à leur situation, compte tenu du type de relation qu’ils entretiennent.

Malgré tout, Éloïse ne se réfugie-t-elle pas derrière une carapace qu’elle s’est forgée pour avancer sur le chemin de son destin ? Victor apparaît souvent comme un donneur de leçons, mais au fond n’est-ce pas une autre manière d’ériger des barrières pour que rien ni personne ne le détourne de ses objectifs ?

Éloïse et Victor auront-ils une chance faire tomber les masques et de se montrer sous leur vrai jour ? Ce n’est pas gagné ! Notre héroïne a un caractère bien trempé et ne se laisse pas facilement influencer. Toutefois, l’espoir fait vivre !

Nos protagonistes devront faire des choix, ou du moins mettre de l’eau dans leur vin. En seront-ils capables ? Chemineront-ils main dans la main ? Pour le meilleur ? Ou pour le pire ?

J’ai passé un agréable moment de lecture et de détente. Les personnages sont à la fois attachants, voire un brin énervant par moment. Cependant, grâce à ce cocktail détonnant, nous assistons à une histoire divertissante et plaisante.

Vous cherchez à vous divertir sans prise de tête ? Ce roman est un hymne à l’humour et à la bonne humeur.

Éloïse et Victor sont jeunes, ils regardent droit devant, des étoiles plein les yeux et de l’espoir plein le coeur.

 

 

Extraits et citations :

« Elle n’a pas changé d’un pouce. Pour Victor, c’est affligeant. Ça lui rappelle la Cigale et la Fourmi. Quand elle aura fini de chanter pour ramasser des clopinettes, elle n’aura plus qu’à danser pour de l’argent. »

 

« Oh oui, et il va lui en falloir, de l’appétit. Rien que l’odeur lui donne des nausées. Comment peut-on être aussi tordu au point d’inventer un plat pareil et se revendiquer restaurateur ? »

 

 

@Théo Lemattre

Note : 4/5

 

Lien Amazon cliquez ICI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s