A girl utopia de Oderu Chan

Auteure auto-éditée

 

41tB-P6f1lL._SX345_BO1,204,203,200_

Catégorie : Science-fiction.

 

 

Résumé :

Ère du Renouveau. Un monde où les femmes gouvernent en toute liberté. Un monde où les hommes ont perdu leur statut et n’ont plus aucun droit. Devenus des « Masculins », on leur implante, dès leur naissance, des « dominationems » qui contrôlent leurs faits et gestes… Privés de liberté, ils n’ont qu’un rôle : servir leur Maîtresse. La « Cueillette » Je dois choisir mon Masculin et lui attribuer un « mode ». Numéro 400 Enfermé dans une cellule à part, il est différent des autres. Il a vécu hors du Centre. Il a connu le monde de Jadis. Son dominationem a été modifié. Par qui ? Pourquoi ? Ma rencontre avec lui fera tout basculer. Je croyais vivre dans un monde « parfait » et pourtant, la vérité m’a été cachée. A présent, je vais devoir transgresser les règles pour sauver ma peau et celle de mon Masculin.

 

 

Avis :

Je remercie Oderu Chan de m’avoir confié son service presse. Je suis une grande adepte de ce genre littéraire. La quatrième de couverture m’a intriguée et je n’ai pas pu résister à la tentation de plonger dans ce monde si différent du nôtre.

L’auteure nous offre un récit prenant et addictif. L’intrigue est originale et très bien orchestrée. Nous voici au coeur d’une société matriarcale nommé l’Ère du Renouveau. La femme détient tous les pouvoirs et les hommes que nous connaissions ont totalement disparu de la surface de la Terre. Ils sont devenus des Masculins programmés au choix : plusieurs modes sont disponibles, ces systèmes se nomment des dominationems. Ces êtres contrôlés ont perdu leur liberté et doivent obéir à leurs Maîtresses.

Une nouvelle élection se déroule pour élire la grande Dominica. La mère d’Érine est vaincue. Sa fille âgée de seize ans est en âge de participer à La cueillette. Elle s’apprête à voyager jusqu’au centre de la Bienveillance pour choisir l’heureux élu qui deviendra son Masculin.

Notre héroïne est bien intentionnée. Elle ne rentre pas dans le moule. Elle semble plus mature que ses camarades et compte bien ne pas se laisser influencer dans son choix. Son dévolu se portera sur un certain 400 qui ne semble pas faire parti des concurrents. Il est seul, enfermé dans une cellule. Pourtant, Érine est persuadée que ce Masculin a une particularité.

Dès lors, les questions fusent : pourquoi est-il en isolement ? Le mystère demeure et  la jeune fille compte bien mener l’enquête afin de lever les zones d’ombre qui planent autour de lui. La tâche s’avérera compliquée et dangereuse. Parviendra-t-elle à sortir 400 de sa prison ? Elle usera de tous les stratagèmes pour obtenir satisfaction. Cependant, la prudence est de mise, car il semblerait que l’endroit ne soit pas si sûr qu’il n’y paraît. 

Au fil des pages, des révélations éclateront au grand jour. Nous réaliserons que la réalité dépasse tout entendement. 400 sort du lot et Érine doit agir avant qu’il ne soit trop tard.

Entre mensonges, machinations diaboliques, situations apocalyptiques, notre héroïne devra rentrer chez elle avec son Masculin coûte que coûte. Trouvera-t-elle des alliés dans cet univers où la soif du pouvoir engendre les pires ravages ?

Accrochez-vous ! Nous ne sommes pas au bout de nos surprises ! Le rythme s’accélère, le suspense monte crescendo et l’urgence est de mise ! La mère d’Érine détient un savoir qui dérange. Les puissantes de ce monde mettront tout en œuvre pour percer les secrets de ces précieuses découvertes.

Un voyage retour sera-t-il possible ?

L’auteure nous offre un final astucieux et déroutant qui nous promet très certainement une suite riche en surprises.

Un roman prenant, aux multiples rebondissements. Cette Ère du renouveau n’a pas terminé de nous étonner. Parmi les personnages, il y a les bons et les méchants. Tous les ingrédients sont omniprésents pour passer un très bon moment d’évasion.

Je conseille vivement cette lecture originale et prenante.

 

 

Extraits et citations :

« — Nous avons tous envie de quitter cet endroit. Nous avons tous envie de découvrir le Monde. Ce beau monde dont on nous a tant parlé. »

 

« J’ai le sentiment que tout n’a été qu’une illusion et que tout s’écroule. »

 

« Non, la vraie question est : comment vais-je faire pour quitter la cité ? »

 

 

@Oderu Chan

Note 5/5

 

Lien Amazon cliquez ICI

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s