Donne-moi des fils ou je meurs de Maud Jan-Ailleret

 

31H4s0iZMdL._SX339_BO1,204,203,200_

Catégorie : Littérature Française.

 

 

Résumé :

Laure et Antoine s’aiment depuis la fac et suivent ensemble l’itinéraire tracé des couples heureux et bien lotis. Il est journaliste, elle travaille dans un cabinet de conseil, ils viennent d’acheter un appartement à Paris. Il a perdu son père jeune, comme elle sa mère, mais ils sont entourés par une famille nombreuse qui se réunit chaque été à Saint-Lunaire, dans la propriété de Laure, pour s’aimer, rire et se détendre. Tout bascule quand l’étape suivante de ce parcours leur est soudain barrée : avoir un enfant. Leur premier bébé meurt à trois mois in utero, le deuxième, quelques mois mois plus tard, au même âge, in utero encore, et sans explication. La toile commence à se déchirer : Laure s’enferme dans le silence, la culpabilité, l’incompréhension ; Antoine dans le travail. L’été à Saint-Lunaire, personne ne parle ; dans la maison du bonheur, les drames ne sont pas invités. Pourtant le couple tient, s’accroche pour avancer. Mais au troisième décès, à plus de quatre mois de grossesse, les analyses désignent une coupable : Laure. Elle apprend qu’elle est porteuse d’une maladie génétique et qu’elle n’a que peu de chances d’avoir un enfant en bonne santé. Le rideau tombe et Laure se retrouve seule face à elle-même, incapable de faire le deuil de son désir d’être mère. Alors commence un parcours du combattant bien loin de l’horizon de bonheur espéré. 
Inspirée de sa propre vie, Maud Jan-Ailleret déroule ici l’histoire d’une femme face à son corps et à son impuissance. Sans fard, elle raconte à travers le destin de sa narratrice une expérience que tant de femmes aujourd’hui endurent souvent sans en parler : les examens cliniques répétés, les curetages, bilans sanguins et autres analyses, la honte sociale face aux autres, celles ayant réussi à devenir mères, les familles heureuses qu’on envie, le malaise des proches autour, le couple qui s’étiole et la mort qui revient. Elle dit l’isolement et l’obsession folle, mais aussi le courage et la foi qu’elle ira puiser en elle et dans son couple pour se relever. Car malgré la douleur, c’est un texte aussi puissant que lumineux que l’auteur signe ici ; la formidable histoire d’amour d’un couple que le sort frappe sans abattre, le portrait d’une mère empêchée mais non moins femme, qui fera triompher la vie.

 

 

Avis

Je remercie NetGalley et les Éditions Grasset de m’avoir confié ce service presse. Une occasion de découvrir le premier roman de Maud Jan-Ailleret. Forte de son expérience personnelle, elle s’emploiera à nous décrire le parcours mouvementé, douloureux et chaotique de Laure et Antoine.

Quoi de plus naturel pour un jeune couple qui s’aime, de désirer un enfant ? La question se pose inévitablement à un moment ou à un autre. Lorsque la relation est stable et durable, il est légitime de vouloir fonder une famille. Donner la vie n’est-il pas le plus beau des cadeaux ?

Cependant, ils sont loin de s’imaginer que leur souhait le plus cher les entraînera sur un chemin semé d’embûches, voire une véritable descente aux enfers. Laure parvient à tomber enceinte, mais ses grossesses n’aboutissent jamais.

L’auteure nous offre un récit émouvant qui ne laissera personne indifférent. Elle décrira avec des mots forts, mais justes, les ressentis de ce couple : la joie, l’attente, l’espoir… Puis, malheureusement lorsque le couperet tombe, la tristesse immense, le sentiment d’injustice et de révolte envahit nos amoureux.

Comment faire face à la mort d’un enfant in utero ? Sans oublier les actes chirurgicaux qui s’en suivent. La douleur d’une mère qui se voit déposséder de ce petit être qui grandissait en elle. L’impossibilité pour les parents de faire leur deuil d’un enfant qui n’a jamais existé.

Notre couple n’a pas d’autres options que de se relever et de mettre du baume sur leurs blessures ancrées en eux. Le pire survient lorsque les drames se succèdent.

Maud Jan-Ailleret à une plume fluide et franche. Elle appelle un chat, un chat, sans faux semblant. Nous ressentons cette détresse immense qui s’empare de Laure et de son compagnon.

L’amour qui unit ces deux êtres sera-t-il plus fort que l’adversité ? La vérité les frappe de plein fouet, sous le choc ils devront composer. En seront-ils capables ? Parviendront-ils à éviter les tensions inhérentes à cette situation inacceptable ? Éviteront-ils les jugements hâtifs, les conseils très malvenus ?

Au fil du récit, la réalité fait des ravages. Laure et Antoine seront-ils assez fort pour affronter les affres du destin ? L’obsession est à présent au rendez-vous et l’entourage manque de délicatesse.

L’auteure nous plonge dans l’univers douloureux de nos protagonistes. Elle véhicule une multitude d’émotions. Certes, les choses sont extrêmement compliquées, mais doivent-ils se résigner ? Ou bien renouveler l’expérience une nouvelle fois ? Les esprits s’échauffent, l’incompréhension entre nos tourtereaux est de plus en plus palpable. Sont-ils arrivés à un point de non-retour ?

Maud nous offre une lecture émouvante. Leur quotidien est éprouvant, mais l’espoir n’est jamais loin.

Un livre percutant qui retrace la lutte sans fin que doivent mener Antoine et Laure. Au bout du compte, parviendront-ils à devenir des parents comblés ?

Bien sûr, nous l’espérons tous, mais ne l’oubliez pas, la vie est injuste !

Un premier roman touchant. Une leçon de courage, d’obstination et d’espoir.

 

 

Extraits et citations :

« Est-ce que la vérité doit-être livrée comme ça, en quelques mots, par une voix inconnue à l’autre bout du fil ? »

 

« Là, n’existe qu’un seul et même combat qui marque ces visages et ces corps meurtris : celui pour la vie. »

 

« Je dois défier la vie en la donnant. »

 

@Maud Jan-Alleret

Note 4/5

Lien Amazon cliquez ICI

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s