À jamais dans mon coeur ! de Lucie Farigoul.

Auteure auto-éditée.

 

41tBQq0NqvL

Catégorie : Young adult/Drame.

 

 

Résumé :

Victoire a eu une enfance heureuse et équilibrée entre son père vétérinaire et sa mère Élodie, championne d’équitation qui lui a transmis sa passion des chevaux. Le rêve de l’adolescente est donc de suivre les traces de cette femme aimante et dynamique, appréciée de tous.Mais un jour, tout s’effondre. Lors d’une compétition, Élodie fait une chute qui lui est fatale. À partir de ce moment, Victoire ne peut approcher un cheval sans revoir la tragédie et ne veut plus entendre parler de Dream, la jument que montait sa mère et qu’elle avait aidé à dresser.Aux grands regrets de ses amis et de son père, qui tient beaucoup à Dream, Victoire est décidée à se séparer de la jument qu’elle rend responsable du décès de sa mère, quitte à oublier son rêve d’enfant.

 

 

Avis :

Je remercie Lucie Farigoul de m’avoir confié son service presse. La quatrième de couverture m’a interpellée. Le sujet abordé est délicat, mais il est traité avec beaucoup de pudeur et de justesse.

Victoire a eu une enfance heureuse et équilibrée. Entourée de l’amour de ses parents, elle côtoie dès son plus jeune âge le milieu équestre. En effet, comment y échapper lorsque sa mère est une championne émérite d’équitation et son père vétérinaire ? L’amour des chevaux et des grands espaces contribue à son équilibre.

Sa mère lui a transmis sa passion et elle espère qu’un jour Victoire réalisera à son tour de grands exploits. Il n’y a aucun doute, leur fille est pleinement épanouie dans ce domaine.

Notre héroïne est jeune et rêve de suivre le même chemin qu’Élodie. Jusqu’au jour ou un drame survient en une fraction de seconde. L’existence d’une famille vole en éclat.

Lucie Farigoul nous montre toutes les émotions et les réactions ressenties par l’entourage proche de notre championne d’Équitation.

Victoire n’aura plus jamais le même regard sur Dream, ce cheval tant aimé auparavant. La jeune fille passera par des sentiments complexes et troublants. Mais, surtout elle rendra  l’animal responsable du décès de sa mère, son modèle, la femme qui l’a mise au monde et qui lui a tout appris.

La souffrance et le chagrin sont palpables. Victoire parviendra-t-elle à comprendre que Dream n’est pas responsable du drame qui a coûté la vie à sa mère ? Puis, vient le temps des interrogations. Pourquoi la peur hante-t-elle l’esprit de la jeune fille dès qu’elle s’approche de ce compagnon qu’elle vénérait auparavant ?

Le temps passe, mais les choses semblent figées. Il est temps de prendre une décision. Garder Dream et tenter de poursuivre le rêve d’Élodie ? Ou s’en séparer définitivement ? Victoire paraît déterminée à le vendre, mais ne risque-t-elle pas de le regretter pour le restant de ses jours ?

La jeune fille sera entourée de ses amis lycéens et des proches de la famille. Ils tenteront de l’orienter au mieux dans son choix, mais seront-ils aptes à lui démontrer qu’elle doit reprendre le flambeau pour poursuivre son rêve ? Tout se mélange dans l’esprit de l’adolescente : elle se remémore les souvenirs heureux, mais les images de cette chute fatale l’assaillent sans prévenir.

Elle surfe sur un équilibre fragile. Le destin mettra sur son chemin une personne susceptible de lui ouvrir les yeux. Victoire aura-t-elle le déclic qui lui permettra de faire le bon choix ?

Sans le vouloir, elle mettra la main sur une lettre de la plus haute importance. Cette découverte inattendue permettra-t-elle à Victoire de cheminer vers le pardon ? D’oublier sa culpabilité ?

Ne dit-on pas qu’il vaut mieux vivre avec des remords qu’avec des regrets ? Je trouve que cette citation prend toute sa place dans ce roman émouvant.

Il retrace les différentes étapes de deuil. Pourtant, malgré la souffrance et les difficultés, l’espoir demeure, car ne l’oublions pas, il reste le moteur de nos vies.

J’ai passé un bon moment de lecture en compagnie de Victoire et des membres de son entourage.

Un récit à faire lire à nos adolescents. Tout le monde a tendance à croire que les catastrophes n’arrivent que chez les autres. Malheureusement, non ! Personne n’est à l’abri.

N’hésitez pas à découvrir ce livre aux messages forts. Une belle histoire d’amour entre l’homme et l’animal.

 

 

Extraits et citations :

« Élisa eut un haut le cœur. Elle n’aurait jamais imaginé cela de moi. Je baissai la tête. »

 

« Ils savaient très bien que lorsque j’étais énervée comme à cet instant, ils ne devaient pas me provoquer. »

 

« Il manquait un but à ma vie. Un rêve, un but… »

 

@Lucie Farigoul

Note 4/5

Lien vers Amazon cliquer ICI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s