Naufrage de Gilbert Bordes

 

41AxpXz5DrL._SX309_BO1,204,203,200_

Catégorie : Littérature Française.

 

 

Résumé :

Capitainerie de La Rochelle, juillet 2018. Une cellule de crise accueille les parents des dix bacheliers qui ont embarqué sur le voilier-école Le Corsaire douze jours plus tôt en direction de la Guyane et dont on a totalement perdu la trace. Pour quelle raison la balise a-t-elle cessé d’émettre ? Et comment a-t-on pu laisser ces marins débutants se lancer dans une telle traversée à haut risque ?
À des milliers de kilomètres, au milieu de l’Atlantique Sud, huit adolescents découvrent, hagards, l’état catastrophique de leur embarcation après la terrible tempête qu’ils ont subie. Celle-ci a emporté un de leurs camarades et les deux moniteurs qui les accompagnaient. Alix, Chloé, Constance, Julie, Mathis, Thibault, Valentin et Victor sont les survivants. Mais pour combien de temps ?
Sur leur navire à la dérive, avec les étoiles pour seuls repères, les huit apprentis navigateurs comprennent que, pour s’en sortir, ils doivent s’organiser et, surtout, rester soudés. Mais, devant l’immensité de l’océan, le passé de chacun resurgit peu à peu, mettant en péril la cohésion du groupe. Des rivalités se dessinent et les personnalités se dévoilent…

Gilbert Bordes signe un roman d’aventures et d’apprentissage époustouflant à travers le magnifique portrait de ces adolescents coupés du monde.

 

 

Avis :

Dans le cadre du challenge une semaine mille pages, organisé par le pingouin vert : j’en ai profité pour choisir un livre dans ma pile à lire qui  ne cesse de s’agrandir !

Le voilier-école le Corsaire a quitté La Rochelle douze jours plus tôt. À son bord, dix jeunes en partance pour la Guyane. Soudain, le navire n’émet plus aucun signal. Pour quelle raison la balise a-t-elle cessé de fonctionner ?

À La Capitainerie de La Rochelle, l’inquiétude est à son comble. Une cellule de crise prend en charge les parents des bacheliers.

Quelque part, perdus en pleine mer… Nous faisons la connaissance de neuf jeunes qui reprennent connaissance progressivement. Totalement sonnés, abasourdis, ils réalisent qu’une tempête est venue à jamais changer le cours de leurs destins.

Dans une atmosphère angoissante, nous sommes plongés au coeur du drame qui se joue.

Le constat est accablant : les deux moniteurs et une des jeunes recrues ont disparu en mer. Timéo est gravement blessé, son pronostic vital est engagé.ICI

Le récit s’articulera autour de Alix, Chloé, Constance, Julie, Mathis, Thibault, Valentin et Victor. Comment nos apprentis marins parviendront-ils à gérer cette situation de crise majeure ? 

Gilbert Bordes nous entraîne dans un huis clos où la tension montera crescendo. Est-il possible de garder espoir dans des conditions de survie aussi précaires ? Nos marins en herbes seront-ils aptes à créer une cohésion afin de lutter contre l’adversité ?

Les protagonistes ont tous un passé chaotique. Ce périple était-il destiné à les préparer à un avenir meilleur ? Ensemble, ils devront faire des choix drastiques. Seront-ils capables de garder la tête froide en pareilles circonstances ? Les heures passent… puis les jours… Leurs réserves en eau et en nourriture s’amenuisent. Dans peu de temps, ils n’auront plus rien.

Au fil du récit, leurs caractères se révéleront. La faim, la soif, la maladie, la peur les pousseront dans leurs derniers retranchements. Les langues se délieront, certains se rapprocheront, tandis que d’autres s’éloigneront. Les plus forts tenteront de gouverner, mais les autres seront-ils prêts à coopérer ? Pourtant, leur survie ne tient qu’à un fil. Quelque soit leur complicité ou antipathie ils devront opter pour la version : un pour tous, tous pour un.

Leur séjour aux portes de l’enfer sera ponctué de moments de tristesse, de regrets, de désespoir. Mais également d’instants d’euphorie, de partage, de confidences…

Contraints et forcés d’avancer coûte que coûte. Ils devront affronter un chemin semé d’embûches. Ils seront confrontés à une cascade d’évènements inattendus. Jusqu’au bout, ils lutteront de toutes leurs forces pour être secourus et sortir sains et saufs du cauchemar dont ils sont les victimes.

Cette épreuve de force les changera sans doute à jamais. Mais qui parviendra à les localiser et à les secourir ? Ne sera-t-il pas trop tard ?

La chaleur, le froid, les intempéries, le manque d’eau et de nourriture les fera sombrer doucement, mais sûrement. 

Au fil des jours, ne risquent-ils pas de perdre la raison ? 

Une course contre la montre est engagée. 

Seuls, épuisés, frisant l’agonie… Ils devront résister s’ils veulent avoir une chance d’en réchapper. 

Une chose est certaine : les jeunes qui parviendront à sortir de cet enfer auront un autre regard sur l’existence.

Croyez-vous vraiment que ce qui ne tue pas rend plus fort ? Pour le savoir, je vous invite à découvrir cette histoire percutante qui ne peut laisser personne indifférent.

J’ai passé un bon moment de lecture en compagnie de ces personnages unis par la rage de vivre.

Une belle leçon de survie.

 

 

Extraits et citations :

— Tu as raison. Il faut qu’on se parle, qu’on vide nos sacs, qu’on n’est plus de secrets les uns pour les autres, qu’on ne fasse qu’un seul être, un seul corps, un seul esprit. »

 

« — Oublier qu’on peut survivre dans les endroits les plus inhospitaliers. C’est la grandeur de l’homme. »

 

@Gilbert Bordes

Note : 4/5

Liens vers Amazon cliquez ICI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s