Dors en paix de Rahel Makonnen

 

51jgF2IDkoL

Catégorie : Littérature générale.

 

 

Résumé :

« La culpabilité était revenue me hanter. Le passé pourrissait tout, m’envahissait et enveloppait ma vie d’un voile obscur… »

Incapable de surmonter une tragédie familiale, Charlotte revient à Paris. Dans la ville déstabilisée par une politique sécuritaire, elle y retrouve sa famille ainsi que d’anciens amis, tous aux prises avec leurs propres démons.

C’est alors que Charlotte se plonge dans la lecture du roman de Marianne, bourgeoise parisienne qui décide en 1871 de rejoindre la Commune de Paris. À mesure que le récit progresse, les similarités entre les deux femmes se révèlent, toutes deux luttant contre la violence d’une transition sociale et intime.

Un roman original et trépidant mêlant avec justesse
les vies de deux femmes fortes que 150 ans séparent.

Née à Paris, Rahel Makonnen vit aujourd’hui à Londres. Après avoir travaillé dans la post production de films dont elle supervisait la réalisation artistique, elle décide de se consacrer à ses propres projets d’écriture. Dors en paix est son premier roman.

 

 

Avis :

Je remercie Rahel Makonnen de m’avoir confié son service presse. La quatrième de couverture a attisé ma curiosité. En effet, j’avais hâte de découvrir les destins croisés de ces deux femmes vivants à deux époques différentes. A priori, elles n’ont pas grand-chose en commun, si ce n’est la ville de Paris.  L’auteure nous permet de voyager d’un siècle à l’autre en alternant les chapitres afin de les suivre au quotidien. 

Nous faisons la connaissance de Charlotte qui ne parvient plus à supporter la culpabilité face à un drame qui l’a frappée de plein fouet par le passé. Résidant à Londres, elle décide de tout quitter pour revenir vivre à Paris. Elle y retrouve sa famille ainsi que d’anciens amis. Cherche-t-elle à renouer avec les siens pour parvenir à mettre du baume sur ses blessures ?

Malheureusement, elle constate que la ville est fortement perturbée par une politique sécuritaire qui divise bon nombre de citoyens. Charlotte qui pensait trouver une certaine sérénité doit se rendre à l’évidence, son entourage paraît déstabilisé. Seraient-ils eux aussi en prises avec leurs vieux démons ?

Notre héroïne s’évadera en découvrant un roman : l’histoire de Marianne, une jeune bourgeoise qui est venue rejoindre la Commune de Paris en 1871. Rapidement, Charlotte sera captivée par le parcours qu’empruntera cette femme, forte et combattante. Autre époque, autres moeurs, malgré tout, certaines similitudes sauteront aux yeux. 

Rahel Makonnen a une plume fluide et agréable. Elle ne manque pas d’humour et sait le placer à bon escient, même dans les situations difficiles. C’est un exercice périlleux, mais elle y parvient parfaitement.

L’intrigue est bien ficelée. Au fil du récit, nous apprenons à mieux connaître nos deux héroïnes hors du commun. L’auteure lève le voile sur plusieurs zones d’ombre et les pièces du puzzle se rassemblent progressivement. Pourtant, nous cherchons quels secrets se cachent derrière ces chemins de vie. À chaque page tournée, j’ai espéré percer le mystère. Si tant est qu’il y en ait un ?

Un ouvrage bien documenté. Rahel alterne les chapitres afin que nous puissions suivre alternativement les deux femmes. Elles traverseront des périodes tourmentées, où la menace et l’insécurité ne seront jamais loin. Les hommes qu’elles croiseront et qui partageront leur quotidien ne seront pas toujours tendres. 

Meurtries, elles se battront pour survivre et se reconstruire. Comment ce livre précieux aux yeux de Charlotte a-t-il atterrit entre ses mains ? Est-ce simplement dû au hasard ? Ou bien, quelqu’un a-t-il voulu transmettre un message à la principale intéressée ? 

L’auteure nous offre une belle histoire, originale. Les personnages principaux sont vraiment attachants.

Un récit qui véhicule de beaux messages, empli d’émotions et de rebondissements.

Un premier roman prometteur et émouvant.

Un hymne au courage et à l’espoir, malgré l’adversité.

 

 

Extraits et citations :

« Comment s’y retrouver entre toutes ces vies et valeurs ? Qui était-elle et qui étaient les autres vraiment ? Comment savoir ce qui était juste et vrai désormais ? »

 

« J’avais un rôle sur terre, un amour inconditionnel et éternel, un devoir auquel je ne pouvais plus échapper, juste celui d’être là, vivante à ses côtés, suffisait ».

 

@Rahel Makonnen

Note 4,5/5

Lien vers Amazon cliquez ICI

Un commentaire sur “Dors en paix de Rahel Makonnen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s