Le prince Sarmate de Théo Lemattre

Auteur auto-édité.

 

41VD5mVMuEL._SY346_

Catégorie : Littérature sentimentale/Roman historique.

 

 

Résumé

Ïa est une princesse scythe, une guerrière aussi déterminée qu’infatigable, au coeur d’un royaume en pleine déchéance. 

Dans le but de nouer une alliance qui pourrait redonner espoir à son peuple dans la guerre qu’il mène, elle est envoyée par son père, le roi, pour rencontrer le peuple Sarmate. 

Son représentant, le prince Azes, est aussi égocentrique que têtu. Leur premier entretien ne dure que très peu de temps et pourtant, à son terme, ils sont sûrs d’une chose : ils se détestent. 

Le problème, c’est que les rois des deux nations ne l’entendent pas de cette oreille. Bien décidés à nouer une alliance, ils ont déjà tout arrangé pour un mariage entre leurs enfants. Ïa et Azes vont devoir se partager le commandement d’une armée dans le but de défaire leurs ennemis. Pas simple, quand leurs caractères sont aussi explosifs… 

Entre humiliations, sensualité et affrontements sanglants, parviendront-ils à mettre leurs fiertés de côté et à s’unir pour sauver leurs royaumes de la menace qui les guette ?

 

 

Avis :

Je remercie Théo Lemattre de m’avoir confié son service presse, mais aussi pour sa confiance. La quatrième de couverture a attiré mon attention, car l’auteur aborde dans ce récit des faits historiques. Sans oublier que j’adore les personnages aux caractères bien trempés donc je n’ai pas hésité une seconde à me plonger dans ce roman qui promettait de nombreux rebondissements.

Nous faisons la connaissance de Ïa, une princesse scythe, guerrière émérite de surcroît. Cependant, elle voit son existence basculer le jour où son père, le roi, lui annonce qu’elle devra rencontrer le représentant du peuple Sarmate qui n’est autre que le prince Azes dans le but de créer une alliance.

Appelons un chat un chat… Le roi ne souhaite qu’une chose : unir sa fille au prince ! Et oui, parfaitement, nous parlons bien d’un mariage arrangé. Cet accord permettrait aux deux peuples de se rassembler pour tenter de sauver leurs royaumes de la menace qui les guette.

Prenez garde ! La princesse Ïa ne l’entend pas de cette oreille et n’a pas dit son dernier mot ! Malgré ses protestations, notre héroïne n’a pas d’autres choix que d’obéir aux ordres.

Accompagnée de son garde du corps et ami, Zaporeck, la princesse chemine vers son destin. Elle est déterminée à prouver qu’elle n’est pas le genre de femme à se rabaisser devant le sexe fort. 

Cette rencontre tant attendue s’avère explosive ! Non seulement ils ne veulent pas se marier, mais ils se détestent ! J’aime autant vous avertir, le pari est loin d’être gagné. Notre duo s’engage alors sur un terrain semé d’embûches. Aucun des deux n’est prêt à lâcher du lest, bien au contraire ! Ils choisissent de se défier dans plusieurs domaines afin de prouver leur supériorité !

Ïa utilisera tous les stratagèmes possibles pour déshonorer le prince ! L’humiliation est-elle la meilleure arme dont elle dispose pour parvenir à ses fins ? 

Ne perdons pas de vue que la menace est bien réelle et que les deux royaumes sont en sursis. Ïa et Arès prendront-ils conscience que le danger est bien plus grand que leur simple problème d’ego ?

Ïa sera-t-elle apte à dépasser la répulsion qu’elle ressent pour cet homme ? Son regard finira-t-il par changer à son égare ? Le prince sera-t-il en mesure d’amadouer sa belle ?

Théo Lemattre nous offre une intrigue bien ficelée. Sa plume est fluide, et nous pouvons noter qu’il a effectué un gros travail de recherches pour traiter la partie historique de cette histoire.

Nos deux guerriers seront-ils capables de trouver un terrain d’entente ? Au fil des pages, leurs sentiments semblent évoluer. Ne dit-on pas que de la haine à l’amour, il n’y a qu’un pas ?

L’heure de la bataille sanglante a sonné ! Les Sarmates et les Scythes doivent tout mettre en oeuvre pour combattre le peuple macédonien avant qu’il ne soit trop tard.

Le rythme s’accélère ! Le suspense, le danger et la peur montent crescendo. L’affrontement qu’ils mènent sans relâche permettra-t-il à Ïa et Azes d’enterrer la hache de guerre afin de sortir vainqueurs de cette lutte effroyable ?

Ce roman est instructif et dynamique.

Malgré tout, j’ai eu beaucoup de mal à supporter la princesse Ïa. Pourtant, ceux qui me connaissent savent que j’adore les personnages ayant un caractère fort. Toutefois, avouons que dans ce récit notre héroïne utilise un langage vulgaire de façon trop répétitive. Il me semble qu’une femme peut se montrer forte et dominatrice sans en passer par là.  

Ce critère a pesé lourd dans la balance et la magie n’a pas opéré. Cela dit, ce ressenti n’engage que moi et n’enlève en rien le talent de Théo Lemattre.

Dommage, mon avis est mitigé.

Je vous invite à découvrir cet ouvrage afin de vous forger une opinion.

 

 

Extraits et citations :

« C’est tout vu, dit-il en se moquant de moi. Vous n’aurez plus aucun pouvoir. Vous ne serez plus qu’une poule, bonne à enfanter. »

 

« Il a ce besoin de domination, de la même façon que moi, et nous luttons sans cesse pour prendre le pouvoir au sein de notre relation. »

 

@Théo Lemattre

Note 3/5

Lien vers Amazon cliquez ICI

Un commentaire sur “Le prince Sarmate de Théo Lemattre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s