Ecce Homo d’Ingrid Aubry

Auteure auto-éditée.

 

511eKQeC9aL

Catégorie : Science-fiction.

 

 

Résumé :

Février 2052, un avion supposé infaillible s’écrase dans les Alpes, tuant Alice de Boisfort, la patronne d’une des plus grosses sociétés de robotique. Deux ans auparavant, Mark, son mari, équipe une androïde d’un programme criminel afin de s’emparer d’un marché juteux…

Dans ce monde trop parfait, on ne craint plus vraiment la guerre ni le terrorisme et le travail est devenu optionnel depuis que la productivité et la prospérité sont assurées par de sages robots. Ces derniers se retrouvent d’ailleurs partout : dans les restaurants, les bars, les entreprises, même à la maison… Mais l’intelligence artificielle ne risque-t-elle pas de devenir trop forte pour l’homme ? À moins que ce ne soit l’homme qui reste définitivement trop faible… 

Il ne s’agit pas d’un roman sur les robots, c’est d’abord une aventure humaine faite d’émotions, de passions : on vit, souffre parfois ou intrigue, mais surtout on aime et s’amuse. Et les protagonistes sont pris, malgré eux, dans un engrenage machiavélique, victimes de leur génie, de leur fragilité ou encore, de leur part d’ombre…

 

 

Avis :

Je remercie Ingrid Aubry de m’avoir confié son service presse, mais aussi pour sa confiance. Je suis une fervente adepte de science-fiction, aussi en prenant connaissance de la quatrième de couverture, je n’ai pas hésité à me plonger dans l’aventure.

L’avenir de l’homme passera-t-il par la généralisation des robots ? L’intelligence artificielle supplantera-t-elle les êtres humains que nous sommes ? Je pense notamment aux Asiatiques qui en sont dotés et s’en servent à des fins utiles. Cependant, la prudence s’impose, car le progrès peut engendrer des dérives. À nous de mesurer les limites à ne pas franchir.

Nous sommes en février 2052, lorsqu’un avion supposé infaillible s’écrase dans les Alpes. À son bord, Alice de Boisfort, la patronne d’une des plus grosses sociétés de robotique perd la vie dans ce tragique accident.

L’auteure nous transportera en 2020 de façon à nous plonger dans l’adolescence d’Alice. Cette dernière a subi un drame qui la hantera jusqu’à la fin de son existence. Nous ne pouvons pas affirmer qu’une fois adulte, cette femme ait vécu une vie heureuse. Ne dit-on pas que l’argent ne fait pas le bonheur ? Certes, il y contribue !

Ingrid Aubry au fil du récit nous fera des descriptions précises en ce qui concerne le nouvel univers dans lequel l’être humain évolue. Au départ, les robots n’étaient utilisés qu’à des fins utiles soumises à des lois très strictes.

Seulement, personne ne pouvait prévoir que ces machines à intelligence artificielle tenteraient de prendre le pouvoir. Lorsqu’un grain de sable s’immisce dans l’engrenage, tout peut s’inverser ! Certains androïdes que l’on nomme les démens sont prêts à tout pour semer le trouble, la peur, et la mort. Ils incarnent les forces du mal.

Afin de réussir la mission qu’ils se sont fixée, ils ne reculeront devant rien. Extrêmement malins, ils parviendront à tromper leur créateur et essayeront progressivement de diriger le monde.

Une certaine Aurore Chevalier spécialiste en cybercriminalité et en droit de la robotique nous expliquera la liste de lois et droits relatifs à chacun.

L’auteure nous fera voyager. Nous irons en Belgique, au Canada, puis chez les Coréens.

Chacun essayera de tirer leur épingle du jeu, mais tout cela aura un prix à payer.

Kenneth, un roboticien ayant fait ses preuves deviendra-t-il un élément gênant ? La prudence est de mise, car plusieurs têtes vont tomber de par le monde.

Heureusement, un réseau de résistants verra le jour, mais seront-ils assez ingénieux et puissants pour lutter contre ces fameux démens qui sèment le trouble et l’angoisse partout où ils passent ?

Qui sera capable de les démasquer et de s’engouffrer dans la faille afin de mettre fin à ce jeu  macabre ? Le danger devient réel lorsque l’élève dépasse le maître.

L’auteure utilisera de nombreux flash-back qui nous permettront de suivre le parcours chaotique de notre vicomtesse.

La plume d’Ingrid Aubry est assez fluide et agréable. Par contre, certains points instructifs auraient mérité d’être davantage développés. Je dois avouer que par moment, je me suis ennuyée.

 J’ai noté un manque d’actions, de suspense et de montées d’adrénaline.

Cet ouvrage comprend 650 pages papier et comporte beaucoup de longueurs. Heureusement, la dernière partie de l’intrigue gagne en intensité et en intérêt.

Nous nous trouvons au coeur d’un conflit aux enjeux primordiaux et dangereux.

La lutte engagée permettra-t-elle de rétablir cet équilibre perdu et de faire régner enfin la paix sur notre terre ?

En ce qui concerne, la magie n’a pas opéré pour les raisons que j’ai énumérées plus haut. Mon avis s’en trouve mitigé, dommage.

Ce ressenti est personnel, mais cela prouve une fois encore que les goûts et les couleurs ne se discutent pas.

Je  vous conseille de lire ce roman afin de vous forger une opinion.

Un livre qui nous pousse à réfléchir.

 

 

 

Extraits et citations :

« Le plan n’était en réalité pas si simple et comportait d’ailleurs bien des inconnues. »

 

« Le voile se déchira brutalement et Alice perçut, avec une acuité cruelle, la vérité criante de toutes les bizarreries des derniers temps. »

 

@Ingrid Aubry

Note : 3/5

Lien vers Amazon cliquez ICI

2 commentaires sur “Ecce Homo d’Ingrid Aubry

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s