Le monde des fous est infini de Poli Gyronnase.

Auteur auto-édité.


419HkGMNNFL

Catégorie : Policier/Suspense.



Résumé :

Pourquoi Poli, un policier Bouches-Villois, entré très jeune dans cette institution, avec de grandes convictions et de fortes motivations, a-t-il démissionné au bout de 18 ans de bons et loyaux services ? Comment a-t-il pu être aussi déçu de la Police nationale et de la société civile ? Pourquoi décidera-t-il de commettre l’irréparable en entraînant sa femme Ornella dans le braquage de la Bourges-Bank à Gones-Ville ? L’écriture de nouvelles l’a sûrement mené à découvrir l’impasse de vie dans laquelle il s’enfermait. Ses allers-retours entre l’humour et le tragique, le bien et le mal, l’ont manifestement conduit insidieusement dans la folie. Ses histoires vécues dénonçant l’ingratitude, l’irrationalité et l’absurdité de son métier de flic, ont finalisé son esprit de rébellion, et ont causé son passage à l’acte. Accusera-t-il le coup face au comportement déjanté de son épouse Ornella ? Eux qui rêvaient d’un cadre de vie rassurant, leurs pérégrinations les embarqueront dans le monde des fous… et celui-ci, se révélera bel et bien infini.




Avis :

Je remercie Poli Gyronnase de m’avoir confié son service presse, mais aussi pour sa confiance. La quatrième de couverture m’a interpellée par son originalité. Peut-on seulement imaginer qu’un policier intègre, fort de ses convictions, puisse basculer en franchissant la ligne rouge pour s’embarquer dans le monde des fous ?

Poli a effectué 18 ans de bons et loyaux services à Bouches-Villes dans l’exercice de ses fonctions. Pourtant, malgré ses années d’expérience, il finira par démissionner et entraînera sa femme Ornella dans le braquage de la Bourges-Bank à Gones-Ville.

S’agissait-il d’un coup de folie passager ? D’une accumulation de déceptions et de désillusions ? Ou bien d’un acte mûrement réfléchi et prémédité ?

Bien que ce livre soit une fiction, l’auteur s’est certainement inspiré de son propre vécu pour nous raconter l’histoire qui va suivre. Poli en démissionnant de son poste souhaitait devenir écrivain, mais le destin en a-t-il décidé autrement ?

Dans ce roman Poli demande à sa femme Ornella de lire son ouvrage que l’on pourrait comparer à un journal de bord, car il désire avoir son avis. À travers ces différents récits, nous, lecteurs et lectrices seront confrontés au quotidien de ces 18 années passées au sein de cette brigade.

Au fil des pages, nous deviendrons les témoins d’évènements parfois cocasses parfois totalement imprévisibles. Certaines situations prêteront à sourire tandis que d’autres révéleront un triste constat, une dure réalité.

Nous prendrons conscience de la pression qui pèse sur les épaules de ces hommes impliqués à qui nous demandons souvent de dépasser leurs limites pour faire barrage à la délinquance, à la violence, et à la rébellion.

Mais tout cela n’est pas si simple, car nous verrons apparaître les inégalités sociales, la misère, le désespoir d’ individus qui ne voient de réponse à leur mal-être qu’en adoptant une attitude hostile. Le policier reste avant tout un être humain qui devra lutter pour ne pas se laisser entraîner dans une spirale infernale.

Poli Gyronnase alternera les passages : nous découvrirons l’histoire en temps réel, mais aussi ses missions retranscrites dans le temps en cheminant sur son parcours.

Un métier noble qui demande de la maîtrise, de la rigueur et des convictions. Mais ses qualités requises ne risquent-t-elles pas de s’étioler dans la durée ? Peut-on rentrer chez soi et séparer famille et travail ? Cela n’est pas si simple ! Nous nous apercevons que malgré toute l’énergie déployée, ces hommes de loi et de foi ne peuvent pas sauver tout le monde.

Ces équipes sont souvent soumises à rudes épreuves. Lorsqu’ils se déplacent sur une intervention, ils ne savent jamais vraiment à quoi s’attendre. Combien de temps peuvent-ils résister à une pression imposée et inévitable ?

L’auteur nous embarque avec lui dans ce milieu singulier et inquiétant. Là, où l’incertitude, le danger, et la peur sont omniprésents.

La cohésion des équipes est-elle suffisante pour éviter de glisser progressivement de l’autre côté de la barrière ? Cette frontière est probablement plus facile à franchir que nous pouvons l’imaginer. D’ailleurs, ne dit-on pas que la goutte d’eau fait déborder le vase ?

Poli nous offre un roman instructif qui nous ouvre les yeux sur un milieu souvent méconnu du grand public. Personnellement, la question que je me suis posée a été la suivante : quel évènement précis dans la carrière de cet être émérite a été à l’origine de son dérapage aux conséquences irréversibles ? Y a-t-il eu un fait en particulier ? Ou bien, une accumulation générale qui a fait basculer ce couple aux portes de l’enfer ?

Un roman instructif qui ne manque pas d’originalité et qui n’est pas dépourvu d’humour, non plus.

Une belle découverte.





Extraits et citations :

« C’était ça mon métier, des rencontres de tous types, des rencontres de diverses misères humaines. »


« Elle est un véritable rouleau compresseur qui a besoin de chair à canon, d’un personnel bien élevé, bien sage et bien dévoué corps et âme… c’est tout. »


« Ce jour-là, j’ai compris que nous n’étions plus dans un état de droit, j’ai perdu le peu de foi policière qu’il me restait. »


@Poli Gyronnase.

Note : 4/5

Lien vers Amazon



Un commentaire sur “Le monde des fous est infini de Poli Gyronnase.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s