My loving (he)art – Une comédie romantique fraîche et déjantée de Théo Lemattre.

Auteur auto-édité.

51g06F0rlaL

Catégorie : Littérature humoristique/Développement personnel.





Résumé :

À New-York, tout peut arriver !

Ras le bol ! Dans la vie, il faut se lâcher, quitte à parfois commettre les pires folies ! 

Lucie Sanders s’enfuit de chez elle, à Paris, pour New York, après un mariage bidon pour satisfaire ses parents. 

Déterminée à devenir artiste par la seule force de son crayon, la jeune femme se rend rapidement compte que la vie est un peu plus compliquée que ce qu’elle avait imaginé… 

En compagnie de son meilleur ami, Anton, elle enchaîne littéralement les catastrophes ! 

Lucie a plus d’un tour dans son sac et le beau Édouard, qui dirige une galerie à New York, ne s’attend pas à ce qu’armée uniquement de sa folie et de sa témérité, la jeune femme ne devienne un peu plus qu’un épine dans le pied de sa famille. Et peut-être aussi un peu plus qu’une meilleure ennemie… 

Juste un tout petit peu plus… 

Ils se détestent viscéralement, mais pourront-ils se résister ? 

My Loving (he)art est une comédie romantique moderne, teintée d’humour, qui prend place dans les coulisses du monde de l’art et de la production. Bienvenue dans le showbiz pour une romance déjantée et pleine de couleurs !




Avis :

Je remercie Théo Lemattre de m’avoir confié son service presse, mais aussi pour sa confiance renouvelée. Quel plaisir de débuter cette nouvelle année avec une comédie romantique et drôle à souhait.

Nous faisons donc la connaissance de Lucie, une jeune femme issue d’une famille d’aristocrates. Dotée d’un caractère bien trempé, elle n’hésitera pas à s’opposer aux désirs de ses parents. D’ailleurs, sa mère, autoritaire et dirigiste ne l’épargne pas ! Notre héroïne ne compte plus les recadrages musclés qu’elle s’efforce d’encaisser régulièrement sans broncher.

Rassurez-vous, notre tête brûlée n’a qu’un objectif, s’envoler pour New York, afin de réaliser son rêve.

Après un mariage bidon pour satisfaire ses géniteurs, cette dernière quitte Paris dans l’espoir de devenir artiste reconnue, par la seule force de son crayon ! Dans sa fuite, elle entraîne Anton, son ami et confident, au service de la famille Sanders.

La témérité et le grain de folie de Lucie suffiront-ils à lui assurer cette fameuse notoriété tant espérée ? Rapidement, elle devra se rendre à l’évidence : sa nouvelle vie s’avère beaucoup plus compliquée qu’elle ne l’avait imaginé.

Notre tête brûlée enchaînera les paris risqués en bluffant toujours davantage ! Attention, à ce jeu-là, ne risque-t-elle pas de se brûler les ailes ? Prise dans un engrenage infernal, elle multipliera les catastrophes et se verra contrainte de mentir à tour de bras pour tenter de sauver sa réputation.

Notre artiste en herbe endossera plusieurs casquettes, mais combien de temps parviendra-t-elle à duper ce beau monde ? Dans ce milieu, les secrets ne sont pas bien gardés et les rumeurs circulent à la vitesse de l’éclair.

Au gré de ses rencontres, Lucie devra faire des choix cruciaux. Sera-t-elle apte à prendre les bonnes décisions ? La prudence est gage de sécurité, car elle évolue dans un univers de requins.

Au fil du temps, elle pactisera avec son principal ennemi pour assurer ses arrières. Se pourrait-il qu’elle se soit trompée sur toute la ligne ?

En côtoyant Édouard, elle ne sera pas au bout ses surprises !

Ils se détestent… Tout les oppose… Et pourtant, arriveront à se résister ?

Méfiez-vous des apparences, elles sont parfois trompeuses !

Lucie réussira-t-elle à percer dans le domaine de l’art comme elle le souhaite ? Où reverra-t-elle son jugement sur le chemin à emprunter ?

Une comédie romantique pleine d’humour où les rebondissements pleuvent à la pelle.

Les personnages sont hauts en couleur et attachants.

Théo Lemattre a un sens accru de la repartie. Il nous offre des joutes verbales rythmées et jubilatoires.

Un roman qui met du baume au cœur et qui fait du bien.

J’ai passé un agréable moment de lecture et d’évasion.

Une belle découverte.

Merci Théo.






Extraits et citations :

« Dans la vie, c’est comme ça : on prévoit les choses jusqu’au bout des ongles, dans les moindres détails, et c’est l’échec, mais quand on décide de laisser le hasard faire, on est agréablement surpris. C’est un théorème qu’il faudrait inventer. Le théorème du : plus c’est gros, mieux ça passe. »


« On s’attire, on se déteste, mais on reste quand même collés l’un à l’autre. C’est affreux ! »

@Théo Lemattre.

Note : 4/5

Lien vers Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s