Éditions Academia.

Danielle Bastien.

Bientôt déjà hier

Catégorie : Roman et littérature.





Résumé :

Une femme, errant sur la plage, est découverte par une nuit glaciale de novembre à Berck-sur-Mer, au nord de la baie d’Authie. Elle est frappée d’amnésie. Elle ne sait plus qui elle est et ne possède qu’un petit sac contenant des lettres manuscrites qu’elle ne reconnait pas. Antoine Dambron, jeune gendarme berckois, est chargé de l’enquête. Démarre alors un thriller psychologique qui va surprendre les lecteurs pour les amener à tisser la résolution des énigmes, mais aussi à découvrir ce qui, dans l’histoire longue de chacun de nous, a construit notre identité sans que nous le sachions.




Avis :

Je remercie les Éditions Academia de m’avoir confié ce service presse, mais aussi pour leur confiance renouvelée. En premier lieu, j’ai trouvé cette couverture belle et reposante, mais méfions-nous des apparences, elles peuvent parfois s’avérer trompeuses ! D’ailleurs, le résumé confirme mes dires.

Antoine Dambron, jeune gendarme berckois, se voit chargé d’une affaire qui marquera sans nul doute sa carrière ! En effet, une femme est retrouvée errant sur la plage, en novembre, par une nuit glaciale, au nord de la baie d’Authie, à Berck-sur-Mer. Pour couronner le tout, l’inconnue est frappée d’amnésie.


Dès lors, Antoine lui prodigue les premiers soins. Elle sera ensuite dirigée vers l’hôpital maritime. À cet instant, personne ne se doute encore que cette enquête se révélera totalement déconcertante.

Au fil du récit, le lecteur sera amené à explorer une multitude de pistes plus tortueuses les unes que les autres. Croyez-moi, nos neurones devront carburer à plein régime, et nous ne serons pas au bout de nos peines !

Les investigations vont bon train, et les indices dont nous disposons sont minces ; la victime n’avait pour seul bagage qu’un petit sac contenant des lettres. Tout porte à croire que la femme souffre d’une amnésie d’identité. Tout le monde la surnommera donc la dame.

Danielle Bastien utilisera de nombreux flash-back afin de nous permettre de suivre le déroulement de l’enquête en temps réel, mais aussi de lire une correspondance manuscrite rédigée par une certaine Hanna à l’intention d’Anna. Ces écrits proviennent tous de différents endroits d’Italie, où cette dernière a résidé.

Le mystère demeure, mais ces échanges correspondent-ils aux lettres retrouvées dans le sac de notre amnésique ? Ces mots couchés sur papier nous permettront-ils d’établir un lien avec cette affaire qui défraye la chronique ? Le fil est ténu, mais nous n’avons d’autre choix que de nous y accrocher.

D’autres faits marquants se dessinent progressivement, et nous percevons clairement que plusieurs personnes gravitant autour de notre inconnue sont, de près ou de loin, liées les unes aux autres. Malgré ces informations notoires, les pistes se multiplient, mais lorsque nous pensons être sur la bonne voie, un grain de sable s’immisce dans l’engrenage, et nos certitudes volent en éclats !

L’auteur nous offre une intrigue bien ficelée, mais un peu alambiquée.

Nous apprenons à connaître Antoine, et au fil de l’histoire il se débattra aussi bien dans sa vie personnelle que professionnelle. Sera-t-il apte à dénouer méthodiquement les nœuds de l’affaire qui le préoccupe ?

Une chose est sûre : il ne lâchera pas le morceau. Beaucoup d’interrogations restent encore sans réponse. Pourtant, il acquiert la certitude que plusieurs femmes sont impliquées dans cette étrange enquête.

La véritable question est la suivante : quel est le lien qui les unit ?

Danielle Bastien nous distille les informations au compte-gouttes, et nos nerfs sont mis à rude épreuve. Cependant, progressivement, elle lèvera le voile sur certaines zones d’ombre qui pèsent lourdement sur cette enquête pour le moins opaque. Tandis que nous pensons percer enfin la clé du mystère, un événement inattendu survient à un moment crucial.

La surprise est de taille !

Et si la vérité se trouvait cependant ailleurs ?

Le final, complètement imprévisible, nous remettra les idées en place et nous ouvrira les yeux sur une vérité insoupçonnable.

Un roman à la fois déroutant et prenant.

Une histoire riche en rebondissements en tout genre.

Vous souhaitez endosser les habits de Sherlock Homes et vous lancer au cœur de l’intrigue ? Alors, n’hésitez pas foncez !





Extraits et citations :


« Si j’arrive à écrire au moins quelques bribes de temps en temps, j’ai le sentiment que je pourrai revenir à la vie. Différente et marquée à jamais par ce qui m’est arrivé, mais qui s’éloignerait enfin des territoires désolés que je suis amenée à traverser. »



« Depuis le huit septembre, je ne suis pas morte, mais plus tout à fait vivante. »



« Sans doute avais-je besoin d’en repasser par ces tout premiers moments de vie où l’on intègre que l’autre, s’il n’est pas là en chair et en os, est présent en nous. Qu’il y a dans ce lien une confiance indéfectible. Une présence qui ne faillira jamais. Une fondation inébranlable. »

@Danielle Bastien.

Note : 4/5


Lien Éditions Academia

Lien Amazon

3 commentaires sur “Éditions Academia.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s