Häkøn de Matthieu Biasotto.

Auteur auto-édité.


139193742_160337222549962_1279098255670343712_o

Catégorie : Romance contemporaine.



Résumé :

On a tous nos petits défauts. Hakon en a un paquet, dont deux qui sortent du lot : il baratine du matin au soir, dans sa vie perso comme au boulot. Et, allez savoir pourquoi… il souffre d’une inexplicable phobie des suppos. 

Ce suédois hétéro jusqu’au bout des ongles est prêt à tout pour assumer un père tout à fait spécial et se sortir de la galère. Au point de sauter sur l’emploi de ses rêves, comme publicitaire dans une agence en vogue et un peu singulière : une entreprise ayant la réputation de ne recruter que du personnel gay. 

Qu’à cela ne tienne, Hakon est prêt à tout, quitte à se glisser dans la peau d’un homo. L’imposture n’est pas une sinécure, surtout lorsque Suldrun, la fille du patron déboule pour tout compliquer. Cette tornade aux cheveux roses et au caractère bien trempé trouve ce grand blond aux yeux clairs carrément suspect… 

Combien de temps Hakon pourra-t-il duper son monde ? Suldrün ira-t-elle au bout de son intuition ? Jusqu’où est-il prêt à aller pour la santé de son père ? Et surtout… pourquoi y a-t-il une licorne sur la couverture de ce livre ?




Avis :

Je remercie Matthieu Biasotto de m’avoir confié son service presse, mais aussi pour sa confiance renouvelée. J’avais besoin d’une lecture détente pour faire le plein d’humour et celle-ci correspondait à mon envie du moment. Cette fois, l’auteur opère un nouveau virage pour nous offrir un genre différent, mais il possède de nombreuses cordes à son arc.

Nous entrons dans le quotidien mouvementé de Hakon, un homme qui est bourré de petits défauts. La perfection n’existe pas, me direz-vous ? Certes, mais notre héros est particulièrement doué dans l’art du mensonge. Rappelez-vous d’une chose : un bon menteur doit être doté d’une imagination fertile et d’une intelligence accrue. Sinon au moindre faux pas, c’est la chute assurée avec le risque de se faire griller à des kilomètres à la ronde. N’oubliez pas, tout finit par se savoir !

Hakon ment à la perfection. Éprouve-t-il un malin plaisir à épater la galerie ? Ou use-t-il de ce stratagème pour se sortir de situations difficiles, voire désastreuses ? Cependant, il a une véritable phobie pour les suppositoires ! A priori, cela n’a rien de dramatique, jusqu’au jour où il se voit contraint d’accepter un emploi comme publicitaire dans une agence un peu particulière. L’entreprise n’embauche que du personnel gay. Cela dit, il saisit cette occasion inespérée pour venir en aide à son père dans le besoin.

À l’instant où notre héros met les pieds dans cette boîte, il sait d’ores et déjà qu’il se lance dans une aventure hors du commun, qui va lui réserver bien des surprises ! Notre homme est prêt à tout pour relever le défi, bien conscient qu’il devra se surpasser pour affronter tous les obstacles qui se dresseront sur son chemin.

Il fera la connaissance de Suldrun, la fille de son patron, qui déboule sans crier gare. Cette jeune femme au caractère bien trempé et au look très particulier, risque fort de compromettre l’avenir d’Hakon au sein de l’entreprise.

Notre menteur parviendra-t-il à déjouer les pièges qui se dresseront sur sa route ? Cette tornade aux cheveux rose sera-t-elle apte à percer la carapace de notre nouvelle recrue ? Pour quelle raison cherche-t-elle à pousser Hakon à commettre une erreur ? L’erreur de trop, qui fera tout basculer !

La détermination de ce dernier sera-t-elle plus forte que l’attirance qu’il éprouve pour cette fille étrange, à l’allure excentrique ?

Les personnages sont aussi attachants que singuliers et Matthieu nous entraîne dans une romance feel-good qui fait du bien.

Au fil du récit, il lève le voile sur certaines zones d’ombre concernant le passé de nos deux protagonistes et progressivement les pièces du puzzle commencent à se mettre en place. Se pourrait-il que Hakon et Suldrun aient davantage de points communs qu’il n’y paraît ?

Le moment venu, seront-ils aptes à faire les bons choix ? Sortiront-ils grillés à jamais ? Ou comblés ? Le pari est risqué, mais le jeu en vaut la chandelle.

Ah ! J’oubliais… Vous découvrirez la raison pour laquelle Hakon se retrouve avec une licorne très colorée, tatouée sur la poitrine, qu’il devra assumer coûte que coûte.

Matthieu nous entraîne dans un récit plein d’humour, de quiproquos et de situations cocasses. Il a le sens des réparties et ses jeux de mots font mouche.

Une romance très agréable, où les rebondissements, la bonne humeur et le rire sont omniprésents.

Un auteur de talent.

Merci, Matthieu, pour ce moment d’évasion et de détente absolue.





Extraits et citations :

« — Mais tu loupes une sacrées opportunité. Je te croyais drôlement dans la mouise… »


« Chrichri Rocancourt vient à mon secours ! »


« Un ange m’a dit, que personne n’était parfait, mais qu’on pouvait toujours tenter de s’améliorer. Alors laisse-moi te le montrer, quitte à passer pour un dingue. »

@Matthieu Biasotto

Note : 4/5

Lien vers Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s