Point de fuite de Pauline Giovanolla.

Auteure auto-éditée.


41iolBixOJL

Catégorie : Roman et littérature.





Résumé :

Qui n’a jamais ressenti le besoin de s’échapper un peu du quotidien ? Modèle d’organisation et maman multitâche, Valentine est assistante dentaire et mère d’une petite fille de six ans. Son mari voyage beaucoup pour le travail, ce qui n’empêche pas la jeune femme de mener de front sa vie familiale et professionnelle avec succès. Du moins le croit-elle… Quand la petite Livia intègre l’école primaire, elle s’éloigne progressivement de sa mère. Le vide que cela crée dans la vie de Valentine est le premier grain de sable dans les rouages d’une existence qu’elle croyait fonctionner parfaitement. Parallèlement, elle fait la connaissance d’Alban, un résident de la maison de retraite voisine. Au fil de ses visites, elle se lie d’amitié avec le vieil homme et, grâce aux récits passionnants de ce dernier, elle entre dans un autre univers. Mais Alban est-il vraiment celui qu’il prétend être ? Quel est le mystère qui se dégage de cet individu si prévenant ?  
À travers l’histoire de Valentine, Point de fuite évoque la difficulté et le stress que représente le fait d’être parent, à une époque et dans une société où l’on incite les individus à être disponibles, productifs et compétents à tous les niveaux.





Avis :

Je remercie Pauline Giovanolla de m’avoir confié son service presse, mais aussi pour sa confiance renouvelée. En effet, j’avais eu la chance de découvrir son premier roman : « Le grand mirage ». Une nouvelle fois, la quatrième de couverture m’a interpellée et j’avais hâte de commencer cette nouvelle lecture.

Nous entrons dans l’existence de Valentine. Une jeune femme dynamique qui s’investit à la fois dans son métier et dans sa vie de famille. Malgré sa bonne volonté et son dévouement, tout n’est pas si simple ! En effet, son mari est souvent absent, en raison de nombreux déplacements professionnels. Aussi, c’est à elle d’assurer les tâches et l’organisation du quotidien.

Sa fille, Livia, grandit. Elle s’apprête à entrer à l’école primaire et s’éloigne progressivement de sa maman. Elle est encore bien jeune, mais son comportement change. Le moment est venu de prouver à sa mère que ce n’est plus un bébé.

Valentine a du mal à se positionner. Toutes ses certitudes volent en éclat, tandis que le doute et les questions envahissent son esprit. Se pourrait-il qu’elle se soit trompée ? Cet équilibre qu’elle croyait inébranlable est-il sur le point de s’envoler ? D’échapper à tout contrôle ?

Un évènement imprévu va permettre à Valentine et Alban de se rencontrer. Les circonstances sont particulières, mais avant ce jour, elle ne l’aurait jamais regardé. Ce vieux monsieur réside dans une maison de retraite en face de chez elle.

Désormais, Valentine rendra visite régulièrement au vieil homme et une vraie amitié naîtra entre ces deux êtres. Au fil du récit, nous mesurerons à quel point Alban joue un rôle important dans le quotidien de la jeune femme, et inversement.

Notre héroïne semble avoir comblé le vide qu’elle ressentait. D’ailleurs, elle amènera Livia à la maison de retraite. La petite fille appréciera les moments en compagnie de ce vieux monsieur, qui saura capter son attention et l’amuser.

Cette complicité ravira Valentine, car ces instants passés ensemble sont précieux, à plus d’un titre.

Mais lorsque le fils d’Alban surgit, une phrase lourde de sous-entendus est lancée ! Et si le vieil homme n’était pas celui qu’il prétend être ? L’univers de notre héroïne ne risque-t-il pas de basculer ?

Le mystère s’épaissit et le suspense s’immisce dans nos têtes !

Pauline Giovanolla nous offre un récit riche en enseignements. Elle véhicule des messages importants qui nous poussent à réfléchir sur la société dans laquelle nous évoluons. N’a-t-on pas le droit de montrer ses limites et ses faiblesses ? Une chose est sûre : la perfection n’existe pas.


Les personnages sont authentiques et attachants.

Une lecture plaisante, où les émotions et les rebondissements sont omniprésents.

Un roman prenant que je vous conseille vivement.




Extraits et citations :

« Sans la moindre once de jugement, celle-ci lui avait répondu qu’elle devait écouter ce que son cœur lui disait. Que le plus important dans la vie n’était pas ce que l’on effectuait, mais le bonheur que l’on ressentait. »


« Oh, j’étais loin d’être un ange, c’est le moins que l’on puisse dire. Mais il aurait fallu creuser pour connaître la cause de mes pitreries… »


@Pauline Giovanolla.

Note : 4/5

Lien vers Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s