Comme des frères de Claudine Desmarteau.

Auteure auto-éditée.


51O6VtjiNbL._SX363_BO1,204,203,200_

Catégorie : Littérature Française.





Résumé :

Ça s’est passé un samedi, il y a six ans. Comment Raphaël pourrait-il l’oublier ? Ils étaient comme des frères : Kevin, Ryan, Idriss, Thomas, Lucas, Saïd et lui. Et Quentin, dit  » Queue de rat « , le dernier arrivé dans la bande. Quentin, le frère jumeau d’Iris… 
Les journées étaient longues, dans cette petite ville. 
Fallait bien tuer le temps. Zoner, toujours dans le même décor, regarder des vidéos sur YouTube, fumer des joints et boire des bières dans le cabanon d’un jardin ouvrier. Ils se lançaient des défis, testaient leurs limites… jusqu’à ce jour maudit. 
Dans une langue à la fois crue et tendre, Claudine Desmarteau livre un roman au scénario implacable sur la violence de l’adolescence. Une grande histoire de culpabilité et de résilience.




Avis :

Ce livre était dans ma pile à lire depuis quelques mois. La couverture et le titre m’ont fait de l’œil, puis le résumé intriguant m’a définitivement séduite.

Claudine Desmarteau nous plonge dans le monde de l’adolescence et nous suivons le quotidien d’une bande de potes.

Les chapitres sont courts et le roman se lit très vite. La plume de l’auteure est franche, authentique, et empreinte de sensibilité. Je trouve d’ailleurs qu’elle est parfaitement en adéquation avec l’âge des protagonistes.

Raphaël, l’un d’entre eux, tiendra le rôle du narrateur et nous racontera leur histoire sous forme de journal de bord ou de carnet intime.

Ils étaient jeunes, insouciants et se croyaient invincibles. Leur tempérament les différenciaient les uns des autres, mais ils étaient tellement complémentaires.

Raphaël, Kevin, Ryan, Idriss, Thomas, Lucas et Saïd se suivaient sur les bancs de l’école. Par contre, Quentin, surnommé « Queue de rat » est arrivé le dernier au sein du groupe.

Nous retournons le temps de la lecture retrouver les préoccupations de l’adolescence. Cette période si singulière où bon nombre de questions hantent les esprits. C’est le temps de toutes les expériences : premiers émois, première cigarette, première bière…

Et puis il y a les paris, où chacun souhaite participer pour prouver qu’il est capable de relever le défi.

Ainsi va la vie. Ces jeunes avaient besoin de ces petits jeux qui paraissaient si anodins. Et pourtant, une seconde d’inattention, une seule, et il est trop tard. Aucun retour en arrière n’est possible.

Le drame a eu lieu il y a six ans.

Aujourd’hui, chacun s’efforce de continuer sa route. Mais la culpabilité et les regrets sont de lourds fardeaux à porter.

Le destin a frappé !

Une réalité cruelle et implacable s’est imposée.

Ils croyaient avoir la vie devant eux, mais ils se sont trompés.

Depuis la tragédie, ils ont compris que rien n’est jamais acquis, que le bonheur est fragile. Et surtout que nos existences ont une date d’expiration !

Claudine Desmarteau véhicule des messages forts et percutants. Elle aborde des thèmes sensibles, voire tabous, avec justesse et délicatesse.

Les personnages sont attachants : timide, rebelle, leader ou suiveur, on les aime, tout simplement !

Un joli roman plein de tendresse et d’émotions.





Extraits et citations :

« Ce n’est pas moi qui les convoque, ces souvenirs haïs. Ils déboulent, ils s’imposent, ils s’incrustent, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit et je revois tout, avec une précision insoutenable. »


« On était excités et hilares. On se croyait libres et invincibles. »

@Claudine Desmarteau.

Note : 4/5

Lien vers Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s