Deal ? de Johan Deseyn.

Catégorie : Policier/Fantastique.

Résumé :

Cassius Dreschner est un auteur sans succès qui désespère de voir un jour un de ses récits se faire publier. Tout se bouscule lorsque se présente à lui un homme d’apparence atypique, semblant venu tout droit du siècle dernier, et qui dit se prénommer Damarcus Bartholeon. Celui-ci prétend vouloir aider Cassius à se faire publier. L’homme est l’heureux propriétaire d’une Oldsmobile de 1971 qui fait fantasmer Cassius mais dont le vrombissement lui fait dresser les poils. Ce que Cassius ne sait pas encore, c’est qu’il ne s’agit pas d’un véhicule comme les autres.

Dans cette voiture et grâce à une machine à écrire, Cassius va rédiger et publier des histoires criminelles plus palpitantes les unes que les autres. Jusqu’au jour où il reçoit la visite d’une inspectrice de police faisant d’étranges liens entre ses récits et les enquêtes sur lesquelles elle travaille. Entre la mort mystérieuse d’un ancien agent de police retrouvé en morceaux dans un dépôt, d’une jeune fille poignardée dans sa cuisine et d’un voleur vivement recherché qui semble avoir été déchiqueté dans une ruelle, que s’est-il réellement passé et où la fiction commence-t-elle ? Dans le fond, tout ce qui a été écrit existe.


Avis :

Je remercie les Éditions Fawkes de m’avoir confié ce service presse. La quatrième de couverture m’a interpellée, car elle m’éloigne de mes habitudes de lectures, et j’aime découvrir de nouveaux genres.

Nous faisons donc la connaissance de Cassius Dreschner, un auteur sans succès qui a besoin d’user de la boisson pour surfer sur les ailes de son imagination. Malgré tout, ses efforts ne payent pas. Il ne parvient pas à être lu, et encore moins à toucher les maisons d’édition. Pourtant, il s’attelle avec entrain à écrire des histoires d’horreur pour adultes, mais le résultat n’est pas du tout probant.

Par comble de malchance, il perd un emploi modeste et accumule les dettes. Alors, il se réfugie régulièrement dans un bar de la ville, où il a sympathisé avec le patron et ses habitués. Là-bas, personne ne veut le vexer, mais si tous savent pertinemment que Cassius ne percera jamais dans le milieu littéraire.

Jusqu’au jour où l’intéressé croise le route d’un certain Damarcus Bartholeon, un homme étrange à l’apparence atypique, semblant tout droit venu d’un autre siècle. L’individu possède une Osmobile de 1971 qui fait fantasmer Cassius, mais dont le vrombissement le hérisse.
À cet instant, notre écrivain ne se doute pas que son existence est sur le point de basculer. Cet étranger lui propose un deal. La proposition est tellement alléchante que notre héros accepte les termes du contrat sans sourciller. Hasard ou providence ? Peu importe… Il saisit l’opportunité et se met à rêver.

Dès lors, il sera confronté à d’étranges phénomènes. Si, à première vue, l’expérience s’avère grisante, très rapidement, des événements inattendus compliqueront le défi qu’il s’est engagé à relever.

Grâce à Damarcus il verra sa carrière décoller ! Aussi, il se laissera griser par l’expérience inédite ! À bord de l’Osmobile, il effectuera des voyages hors de l’espace et du temps. Muni d’une machine à écrire spéciale, il peaufinera ses récits, qui gagneront en précision et deviendront captivants.

Le jour où il reçoit la visite d’une inspectrice de police, Cassius prend conscience qu’il vient de mettre le pied dans un engrenage infernal. Bon nombre de questions envahissent son esprit. Aurait-il dû se méfier de ce fameux deal ? Parviendra-t-il à apercevoir le bout du tunnel ?


Sera-t-il apte à déjouer les pièges qui se dresseront sur sa route et à rétablir la vérité avant qu’il ne soit trop tard ? Encore faudrait-il que ses interlocuteurs le croient, car la version de notre héros apparaît totalement saugrenue, et pourtant…

Johan Deseyn nous offre une intrigue originale et bien ficelée. Le suspense, l’incertitude et la peur sont omniprésents.

Au fil du récit, l’atmosphère s’alourdit, et la pression monte crescendo. L’auteur lève le voile sur les zones d’ombre qui planent sur cette étrange affaire, et les pièces du puzzle commencent à se mettre en place pour nous laisser entrevoir une réalité qui dépasse tout entendement.

Un roman qui tient toutes ses promesses et qui vous tiendra en haleine jusqu’au dénouement.

Les rebondissements pleuvent à la pelle.

Une belle découverte que je vous conseille vivement.




Extraits et citations :

« Il sentait bien que quelque chose clochait, mais quoi au juste, il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. »


« J’écris des histoires, mais quel sens cela a-t-il si personne ne les lit ? »


— Pas à vrai dire. Mais toutes ces coïncidences sont bien trop nombreuses pour n’avoir aucun lien avec toutes ces affaires. »

@Johan Deseyn

Note 4/5


Lien Amazon


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s