La Quête (La Dernière Guerre des Dieu – tome 2) de Cécile Ama Courtois.


Auteure auto-éditée.

Catégorie : Fantasy épique.



Résumé :

Ce second tome de la trilogie marque le début de la quête des sept Chants sacrés de l’Unique.

Après l’attaque de l’Ombre, et l’invasion puis le siège des Hordes de Mörk Örn, tout espoir semble perdu en Edheldôr.
La promesse du Seigneur Elgard de rassembler une armée de coalition au sein des peuples de l’ouest permet à peine de songer à un éventuel salut. Mais dans combien de temps ?
Et combien de temps avant que Gahavia tout entière devienne la proie du Seigneur Noir, replongeant l’Ambar Neldëa dans le chaos et les ténèbres ?
À moins qu’une étrange mélodie… Trois champions… Sept gardiens… Un mage et un oracle…

La Dernière Guerre des Dieux est la réédition de la trilogie : Le conte des sept Chants


Avis :

Je remercie Cécile Ama Courtois de m’avoir confié son service presse, mais aussi pour sa confiance renouvelée. J’avais hâte de poursuivre l’aventure et de plonger au cœur de Gahavia, cet univers riche et magnifiquement décrit et développé par l’auteure.

Je tiens à vous préciser, qu’une nouvelle fois, ce roman fait partie de ceux qui ne se racontent pas, il se vit. C’est la raison pour laquelle, j’ai choisi de rester dans les grandes lignes pour vous permettre de le découvrir pleinement.

Dès le début, le ton est donné et nous reprenons nos marques. Nous retrouverons avec plaisir certains protagonistes, et verrons que d’autres ont tiré leur révérence au profit de nouveaux venus.

Après l’attaque de l’ombre, et l’invasion des Hordes de Mörk Örn. Tout espoir semble perdu en Edheldôr. Saraë est nommée Haute-Reine des Elfes suite à un évènement tragique. Malgré son caractère bien trempé, elle se retrouve propulsée dans ce rôle de façon très précipitée. Pour l’heure, son état inspire les plus vives inquiétudes et leur monde est en proie au chaos.

Pourtant, alors que la désolation s’abat sur ces terres. Un mage, du nom de Hermanus, à arpenter les chemins escarpés et boueux durant des jours, car il connaît la prophétie et prétend que le moment est venu de la dévoiler. D’après ses prédictions, il faut impérativement réunir les sept chants de l’Unique pour empêcher que Gahavia devienne la proie tout entière du Seigneur Noir.

Dès lors, tout le monde s’organise pour mener à bien leur mission. Les membres de l’expédition s’apprêtent à suivre un périple où le danger, la peur et l’incertitude hanteront leurs esprits.

Ils partiront et traverseront des terres hostiles, arides, en espérant atteindre les Collines enchantées. Le groupe est aussi composé de plusieurs créatures surnaturelles. Ensemble, ils apprendront à s’apprécier, à unir leurs forces et leurs pouvoirs pour affronter les êtres maléfiques qui jalonneront leurs parcours.

Nous naviguerons en eaux troubles. La méfiance est gage de sûreté, car les traites sont tapies dans l’ombre et attendent le moment opportun pour frapper !

L’enjeu est colossal. Aucune erreur n’est permise, car aucun retour en arrière n’est envisageable.

Cécile Ama Courtois nous offre une intrigue menée tambour battant. Le suspense monte crescendo et l’atmosphère s’alourdit considérablement.

Des liens d’amitié et d’entraide se tissent entre des êtres que tout oppose, et pourtant… Ne dit-on pas que la différence est une source de richesse ? L’amour peut-il surgir, malgré l’adversité ?

Un récit rythmé où les rebondissements pleuvent à la pelle.

Le duo Saraë et Edoran est particulièrement attachant.

Un final explosif qui laisse augurer un dernier tome très intense.

Un roman envoûtant à la hauteur du précédent.

Frissons et montées d’adrénaline garantis.

Un excellent moment d’évasion, hors de l’espace et du temps.

Bravo !


Extraits et citations :

« En effet, l’étroite bande de terre qui séparait la mer intérieure de l’océan extérieur, à l’extrémité australe de Gahavia, était sauvage, stérile, dangereuse, et de plus, condamnée par l’Unique depuis les Ères Noires. D’où son nom de Terres interdites. Quiconque s’y aventurait… n’en revenait jamais. »


« Edoran, très ému, s’éclaircit brièvement la gorge, avant de s’élancer dans le récit de leurs aventures, depuis leur départ de la montagne des nains jusqu’à leur arrivée dans les Collines enchantées. »


« Chacun devait accomplir ce à quoi l’Unique l’avait destiné. »


@Cécile Ama Courtois

Note : 5/5

Lien Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s