L’Héritage de Larème Debbah.

Auteure auto-éditée.

Catégorie : Thriller psychologique.




Résumé :

Un étrange héritage.
Une famille effroyable.
Des disparitions inexpliquées.

Lorsque Marius Faure reçoit l’enveloppe de Nathalie Gueguen, notaire à Saint-Brieuc, c’est sans se méfier qu’il s’apprête à ouvrir la boîte de Pandore.

Il découvre une filiation confuse, un manoir aussi sinistre que repoussant, flanqué d’un bois hostile qui cache bien plus que des secrets.

Parce que… le passé finit toujours par vous rattraper.


Avis :

Je remercie Larème Debbah de m’avoir confié son service presse, mais aussi pour sa confiance renouvelée. Ayant lu la totalité de ses ouvrages, autant l’avouer, je suis une fervente admiratrice de cette auteure de talent. Elle parvient non seulement à m’émouvoir, mais également à me surprendre dans chacun de ses écrits.

Nous faisons donc la connaissance de Marius Faure, un écrivain dont la notoriété n’est plus à prouver, même s’il lui arrive d’être en mal d’inspiration. Tandis qu’il mène une existence paisible et solitaire sur son île de Jersey, il reçoit un courrier provenant de Nathalie Gueguen, notaire à Saint-Brieuc.

À cet instant, il ne se doute pas encore qu’il s’apprête à ouvrir la boîte de Pandore. Mais que voulez-vous, la curiosité l’emporte sur la méfiance…

Désormais, il souhaite partir en Bretagne, afin d’en savoir plus sur ce mystérieux héritage qui lui revient d’une grand-mère jusque-là, totalement inconnue.


Cet homme sans attache sera-t-il prêt à se remettre en question ? Il n’attendait rien… Il ne demandait rien… Mais à présent, il est sur le point de devenir le propriétaire d’un manoir sinistre et repoussant, flanqué d’un bois hostile, mais attirant…

Inutile de vous préciser que les habitants de cette demeure ne lui réservent pas un accueil chaleureux ! Au contraire, ils lui témoignent d’emblée beaucoup d’animosité… À quoi Marius devait-il s’attendre de la part de Madeleine et de son fils, Joseph ? Certes, ce sont des membres de sa famille, mais devra-t-il apprendre à les connaître ? Ou bien, sera-t-il contraint de s’en éloigner ?

Marius va se retrouver plonger au cœur d’une affaire criminelle sordide. Sera-t-il tenté d’enquêter pour mettre en lumière les zones d’ombre qui planent sur « Le belvédère » ? En voulant déterrer des secrets enfouis, ne risque-t-il pas de se brûler les ailes ?

Tandis que les disparitions s’enchaînent et les cadavres s’amoncellent, le duo Vallors et Merin est appelé
sur les lieux pour résoudre cette affaire qui défraye la chronique.

Marius endossera-t-il le statut de victime ? Ou de meurtrier sanguinaire ? Attention, le fil est ténu et les apparences sont parfois trompeuses ! Sera-t-il apte à sortir du guêpier dans lequel il s’est enlisé ?

Larème nous offre une intrigue savamment orchestrée. Le rythme est soutenu, et le lecteur ne connaît pas de répit. Elle dresse le portrait psychologique de chaque personnage avec minutie et instaure une atmosphère particulièrement oppressante.

Le suspense, l’incertitude et la peur montent crescendo.

Durant ce récit, j’ai pensé au proverbe : « L’herbe est toujours plus verte ailleurs ». En êtes-vous sûr ?

Une lecture dont vous ne sortirez pas indemne.

Un thriller psychologique captivant qui vous entraînera aux tréfonds de l’âme humaine.

Je suis conquise.

Une très belle réussite.

Bravo et merci, Larème


Extraits et citations :

« Une impression de déjà vu submergea Marius sans qu’il arrive à se l’expliquer. »


« Quelque chose clochait… Mais qui était-il pour tenir de telles réflexions ? Un devin ? Il n’était qu’un auteur en manque d’inspiration. »


« Un combat allait bientôt commencer. Celui d’un rottweiler contre un bichon. La lutte serait inégale. »



@Larème Debbah

Note 5/5


Lien Amazon


Un commentaire sur “L’Héritage de Larème Debbah.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s