Prévisions de lectures du mois d’octobre 2021.



Résumés

L’héritage de Néandertal : Tous les passés ne sont pas à réveiller de Franck Sanse.

30 000 ans avant notre ère, deux frères, deux néandertaliens, foulent pour la première fois ce territoire vierge de toute humanité, en suivant les traces des “Géants aux longues dents “. Sans le savoir, Gaëtan marche dans leurs pas en rejoignant cette mission scientifique qui représente un tournant dans sa vie de photographe, une promesse de gloire et de célébrité. Entouré de Mathias, d’Anders et de Victor, il va participer à la concrétisation d’un vieux fantasme de l’homme au fin fond de la Sibérie. Alors que le monde fait face à la pandémie de la Covid, la mission prend une tournure inattendue, du fait de la cupidité d’Angelo Cros, son mécène et employeur. Cependant, un ennemi, tapi dans l’ombre, dont personne ne soupçonnait l’existence, va se révéler être un adversaire bien plus redoutable encore que l’appât du gain.


Dolce Vita & Nouveaux départs : L’heure des choix (Deuxième partie) de Ninon Amey.

Note de l’auteur : ce roman est la suite directe de Dolce Vita & nouveaux départs : rencontres inattendues. Ne lisez pas celui-ci sans avoir lu le premier. 

« Dans les histoires de cœur, on ne maîtrise jamais toutes les variables. »
En partant en vacances à Venise, Roxane, Lucie, Caroline et Johanna ne s’attendaient pas à faire des rencontres qui modifieraient leur vision de la vie et bouleverseraient le cours de leur existence.

Entre cœurs brisés, sentiments naissants et pandémie mondiale, plongez dans la suite de leurs aventures romanesques, qui réserve quelques rebondissements surprenants.

L’heure des choix a sonné pour ces quatre héroïnes.


L’inconstance du bonheur de Julien Salamon.

Éclaboussé par le soleil estival, Lyon va être le théâtre d’une mosaïque de situations. 
Tout commence lorsqu’une nouvelle voisine fait son entrée dans un petit immeuble de quartier. C’est l’agitation du côté des voisins, d’autant qu’elle est liée par un secret à l’un des habitants. 
La vie est imprévisible et le bonheur inconstant. Aussi, il faut savoir apprécier quand on se trouve dans son sillage car tout peut basculer en un instant… à l’image de ce qui attend les habitants du 114, rue Saint-Jean. 



Et d’autres…


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s