A la vie, à la mort de Lyne Debrunis.

Auteure auto-éditée.

Catégorie : Roman et littérature.


Résumé :

Marie, une jeune maman célibataire aidée par ses parents pendant la durée de ses études, tente de prendre son indépendance maintenant qu’elle a un poste d’enseignante et un salaire. Elle doit faire face à la résistance de sa famille qui vit mal son départ lorsqu’installée avec sa petite fille depuis deux jours dans son appartement, elle y est retenue contre son gré par deux voyous. Elle trouvera le courage de tenter d’obtenir que la police intervienne pour la libérer de cette emprise. Son propriétaire ne cherchant que le bien de ses nouvelles locataires lui propose un autre logement pour qu’elle y retrouve la sécurité et un peu de sérénité. Des liens se nouent assez vite entre cet homme blessé qui doit se résoudre à une opération qui modifiant son schéma corporel attente à son image et à sa virilité et la jeune femme qui essaye de construire sa vie. Des épisodes de stress, des événements graves et d’autres plus insolites les rapprocheront jusqu’à la promesse « à la vie, à la mort ».


Avis :

Je remercie Lyne Debrunis de m’avoir confié son service presse. La quatrième de couverture m’a interpellée, car elle laissait présager une histoire pleine de rebondissements, de suspense et d’émotions. Et croyez-moi, j’étais loin de me douter que j’allais être emportée et touchée à ce point. Un livre qui marquera mon parcours de lectrice et de chroniqueuse. D’ailleurs, j’ai bien l’intention de découvrir les autres ouvrages de cette auteure que je ne connaissais pas.

Nous faisons la connaissance de Marie, maman célibataire d’une petite fille, prénommée Lucie. La jeune femme vit chez ses parents, car l’arrivée de son enfant était un accident. Incapable de s’assumer financièrement, elle n’a pas eu d’autres choix.

À présent, Marie à un métier et se sent enfin prête à quitter le nid familial. Depuis la naissance de Lucie, ses parents ne cessent de la dénigrer. Lasse d’entendre ses reproches perpétuels, elle décide de partir et de couper une bonne fois pour toutes le cordon. Cette jeune mère a bien l’intention d’élever sa fille comme bon lui semble !

Mais le destin va lui réserver bien des surprises ! À peine a-t-elle aménagé dans son nouveau logement, qu’elle y est retenue contre son gré par deux mystérieux individus aux intentions malsaines. Qui sont-ils ? Que lui veulent-ils ?

Grâce à son courage, elle parviendra à prévenir la police qui la libérera de ses tortionnaires. Son propriétaire touché par l’événement, propose à sa locataire un autre logement sécurisé dans lequel elle pourra repartir d’un bon pied.

Marie accepte, car elle n’a pas d’autres endroits où aller et ne compte surtout pas retourner sous le toit familial. Au fil du temps, des liens se créent entre Marie et Jean, son propriétaire.

C’est un homme bon que l’existence n’a pas épargné. Certes, il possède beaucoup d’argent, mais il ne nage pas dans le bonheur. C’est un être meurtri, pétri de doutes, mais qui n’aspire qu’à une chose : être aimé.

Marie reste profondément marquée par l’abandon du père
de son enfant. Parviendra-t-elle à refaire confiance à la gent masculine ? Peut-être, mais quoi qu’il arrive, Lucie demeure sa priorité. Jean sera-t-il capable d’aimer son enfant comme si c’était le sien ?

Beaucoup de questions hantent l’esprit de cette jeune maman. Malgré les doutes et les incertitudes de chacun, leur attirance est indéniable et leurs sentiments évoluent.

Tandis que le bonheur semble leur tendre les bras, une série d’événements inattendus vient semer une nouvelle fois le trouble dans leur union.

Ne dit-on pas qu’il faut parfois affronter la tempête avant d’apercevoir l’arc-en-ciel ? Ou bien encore qu’après la pluie vient le beau temps ?

Lyne Debrunis aborde des thèmes délicats, voire tabous avec une extrême justesse. Elle nous offre une magnifique leçon de vie.

Un roman captivant plein de rebondissements, de suspense et d’émotions intenses.

Un hymne à la vie, à l’amour, et à l’espoir, malgré l’adversité.

J’ai adoré, tout simplement.

Un conseil : n’hésitez pas, foncez !

Une auteure de talent à suivre.


Extraits et citations :

« À partir de ce funeste premier jour de vie hors de ma famille, c’est une descente aux enfers qui commence. »


« Ce qui fait un homme ce n’est pas son physique, c’est son cœur et son âme, ce qu’il a dans la tête, sa capacité à aimer et à faire du bien. »


« — Chérie, dis-lui « à la vie, à la mort » et je veux qu’il revienne. »


@Lyne Debrunis

Note 5/5

Lien Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s