Et je suis devenue le vent de Jeanne Yliss.

Auteure auto-éditée.

Catégorie : Roman contemporain.



Résumé :

Et si la vraie vie commençait après 40 ans ? 

Depuis que mon mari et ma meilleure amie ont décidé qu’ils étaient faits pour vivre ensemble, je m’enlise dans un désert affectif. Mon fils a quitté le nid pour ses études. La maladie d’Alzheimer grignote jour après jour ma précieuse grand-mère. Quant à ma mère, nous n’avons en commun qu’un nom à l’état civil. Il me reste pour compagnie ma voix intérieure qui me critique sans arrêt, écho du mépris paternel. Et Francis. Mon chat. Malheureusement, j’atteins vite ses limites conversationnelles, et ses câlins ne me suffisent plus. Pour m’extraire de ce cagibi sentimental, je décide de m’inscrire sur un site de rencontre. Cette initiative m’apportera-t-elle ce que j’espère ? Se pourrait-il qu’elle entrouve des portes insoupçonnées ?

Si vous aimez les tranches de vie tendres et émouvantes, accompagnez Marlène dans sa recherche du bonheur, de révélations en reconstruction de soi.


Avis :

Je remercie Jeanne Yliss de m’avoir confié son service presse, mais aussi pour sa confiance renouvelée. Dans un premier temps, la couverture et le titre du livre ont attiré mon regard. Puis en lisant le résumé, cette lecture m’est apparue comme une évidence.

Nous faisons donc la connaissance de Marlène, une quadragénaire qui voit son existence bouleversée en une fraction de seconde. Son mari lui annonce sans ménagement ni préambule qu’il la quitte. Quelle n’est pas sa stupéfaction lorsqu’elle découvre qu’il part vivre le parfait amour avec Sophie, sa meilleure amie !

Notre héroïne est sous le choc, car elle vient de subir une double trahison ! Bon nombre de questions envahissent son esprit. Pourquoi n’a-t-elle rien vu venir ? Son couple allait-il si mal ? La routine avait envahi leur quotidien, mais quoi de plus normal au bout de tant d’années ?  Qu’est-ce que Sophie a de plus qu’elle ?

Marlène trouvait cette routine rassurante, mais visiblement Nicolas ne s’en satisfaisait plus. Désormais, elle devra apprendre à vivre et à s’assumer seule. En effet, son fils, Mathis, a quitté le domicile pour étudier. Elle ne peut compter que sur la présence de son chat, prénommé Francis !

Notre quadragénaire sera-t-elle apte à se relever et à prendre son destin en main ? Le pari est risqué, car Marlène manque cruellement de confiance en elle. Reconnaissons que la vie ne l’a pas
épargnée !

L’auteure nous entraîne sur les pas de son héroïne et nous devenons les témoins privilégiés de son histoire. Nous partageons ses joies, ses peines, et ses doutes.

Elle entamera un parcours semé d’embûches, mais parviendra-t-elle à éviter les obstacles qui se dresseront sur sa route ?

Jeanne Yliss nous offre une intrigue menée tambour battant et savamment orchestrée. Elle enchaînera des situations cocasses avec beaucoup d’humour, puis elle abordera des sujets délicats, voire tabous avec justesse et pudeur.

Marlène parviendra-t-elle à se libérer de ses chaînes et à voler de ses propres ailes ? Une chose est sûre, elle s’y emploie ! Ne dit-on pas que les épreuves nous font grandir ?

Au fil du récit, Jeanne dévoile les zones d’ombre qui planent sur les êtres qui gravitent autour de Marlène. Et les pièces du puzzle commencent à se rassembler. Les secrets et les non-dits finissent par éclater au grand jour.

Notre quadragénaire réussira-t-elle à encaisser le poids de certaines révélation
s ? Peut-être est-ce un mal pour un bien ?

Trouvera-t-elle la force de se reconstruire ? Avancera-t-elle vers demain, l’esprit en paix et le cœur plein d’espoir ?

J’ai été totalement happée par ce très beau récit. Je me suis reconnue à plusieurs reprises à travers le vécu de Marlène.

Un ouvrage où l’humour et l’émotion se mélangent à la perfection.

Une nouvelle fois, Jeanne Yliss frappe très fort avec ce nouveau roman qui m’a touchée en plein cœur.

Une ode à la vie, à l’espoir, malgré l’adversité.

J’ai adoré, tout simplement.

Une pépite à ne pas manquer. N’hésitez pas, foncez !

Chapeau bas, Jeanne.

Merci pour ce magnifique moment de lecture et d’évasion.



Extraits et citations :

« L’honnêteté qui me caractérise m’empêche d’inventer un autre moi. J’espère que ma démarche sincère permettra d’attirer un homme qui me ressemble. « Ouais, ouais, crois-y, nouillasse », commente cette fichue voix intérieure. Je ne me laisse pas démonter, je continue. »


« Je leur avais présenté tous mes vœux d’échec lors de notre séparation. À croire que j’ai été entendue. Force suprême si tu existes, merci d’avoir enfin exaucé un de mes vœux ! »


« La boucle est bouclée. Je ne me laisse plus porter par le vent. Je suis devenue le vent. »


@Jeanne Yliss

Note 5/5


Lien Amazon

2 commentaires sur “Et je suis devenue le vent de Jeanne Yliss.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s