Prévisions de lectures du mois de mars 2022.



Résumés

Solveig de Matthieu Biassotto.

Voilà 4 ans que le matricule 1610 n’a rien dit. Pas un mot depuis son procès ayant fait couler beaucoup d’encre en Alaska. Celui qu’on surnomme « la Tombe » a encore 24 mois à purger dans le silence. Sauf que l’ombre du passé le rattrape, une sombre menace qui change la donne et nécessite un aménagement de peine en urgence. À condition que Solveig se soumette aux évaluations de la psychiatre œuvrant au centre correctionnel.

Une formalité. Une rencontre. Une lutte.

Le docteur Slater a la réputation d’être redoutable. Sixtine se fait un point d’honneur à ne libérer aucun prisonnier avant l’heure. Sans doute une manière pour elle de conjurer les jours noirs qui ont entachés son début de carrière.
Alors, quand elle se trouve en charge d’un détenu très particulier cherchant à taire son passé, elle s’engage personnellement à ne pas revivre les traumatismes qui la font tant souffrir.

Mais il se pourrait qu’au contact de l’énigmatique Solveig, Sixtine prenne le risque de s’enfermer dans la psyché d’un homme dont l’histoire ne laisse pas indemne. Une fois prise au piège, trouvera-t-elle en lui, la clé qui la libèrera de ses propres chaînes ?


Jalousie de Larème Debbah.

Le célèbre pâtissier et homme d’affaires Polain Dervaux a été retrouvé mort à Megève hier soir. Âgé de 30 ans, il était connu pour son univers sucré, qui alliait beauté et gourmandise. Il s’appliquait à dire qu’on dégustait aussi bien avec les yeux qu’avec les papilles. Le monde de la gastronomie salue un jeune homme courageux, très apprécié de ses confrères. Les hommages affluent de toute la France et de par-delà les frontières. Pour l’instant, nous ne connaissons pas les causes de son décès.

Une vie ancrée dans la lumière, réduite à néant en quelques secondes.
Cette nouvelle année avait pourtant bien commencé.
Un moment convivial entre amis, à Megève, en plein cœur du massif du Mont-Blanc.


Une histoire qui va bien au-delà de l’imaginable.

Plusieurs suspects.
Un seul coupable.
Une enquête qui piétine.


JALOUSIE.

Parce que la vérité n’est pas toujours là où l’on l’attend …


Garder le contrôle de Ninon Amey.

L’avenir de Victoria est tout tracé. Sérieuse et travailleuse, rien ne peut la détourner de ses objectifs : obtenir son bac et intégrer la faculté de médecine, afin de devenir une brillante chirurgienne, comme son père. Mais lorsqu’elle découvre qu’Aaron, un élève tatoué et rebelle, dealer notoire, harcèle son frère, auquel elle est très attachée, son sang ne fait qu’un tour : s’il ne cesse pas immédiatement de l’importuner, elle le dénoncera à la police. 
Le lendemain, au cours d’une perquisition surprise au lycée, Aaron se fait arrêter. Victoria est alors suspectée d’être une indic. À son retour, Aaron lui propose un marché : elle doit remplacer son frère, qui lui servait d’informateur, tout en se faisant passer pour sa petite amie. 
Mais peut-on jouer impunément avec les sentiments ? Quels secrets Aaron cache-t-il sous sa carapace de gros dur ? 

Ces deux-là l’ignorent encore, mais en acceptant ce marché, leur vie ne sera plus jamais la même.


Ma dame aux oiseaux de Virginie Desbois.

Comment se construire quand on est sans cesse chahutée par de trop intenses émotions ? 
Comment se lier aux autres quand ils semblent toujours inaccessibles, cachés par un épais brouillard d’incommunicabilité ? 
Voilà les questions qui se posent à la narratrice de cette histoire, au seuil de sa vie d’adulte. 
Heureusement, pour éclairer un chemin sombre, il suffit parfois simplement d’une rencontre. 
Une rencontre qui lui fera mettre un mot sur sa différence et, au-delà de celle-ci, découvrir enfin l’amitié.



Un tout petit défi de rien du tout de Claire Devillers.

S’évader. C’est exactement ce dont Valentine, 16 ans, rêve depuis des mois. 
Les vacances à la montagne chez sa grand-mère s’annoncent sous les meilleurs auspices, mais c’est sans compter sa cohabitation forcée avec Gaétan, 17 ans, insupportable et provocateur. 
Le séjour promet d’être mouvementé !

Pourtant, au fil du temps, les disputes laissent place à l’amitié. 
Seulement voilà : entre amis, on se confie tout…



Le halo d’or de Lyne Debrunis.

Agnès jeune professeur d’histoire part en vacances d’été et les commence par l’île de Man pour laquelle elle éprouve depuis toujours une inexplicable attirance. Arrivée sur l’île, elle se rend immédiatement vers le sud de l’île et visite sur la falaise le lieu d’un ancien village écossais dont il ne reste que des traces au sol pour qui sait regarder. La petite ville et son château scandinave, excitent une « mémoire oubliée » faite de flashs plus que d’un souvenir construit. Un incident la remettra en contact avec le fiancé qui était le sien au 12ème siècle. Prise entre rêve et réalité elle ne sait plus à qui donner la préférence. Son environnement ne nie pas qu’elle puisse ne pas avoir rêvé mais l’encourage à poursuivre son plan de vacances. Jusqu’au jour ou un homme frappe un soir à la porte de son petit appartement parisien. Un roman court, qui pose quelques questions jusqu’à présent irrésolues.


Krokodil de Laroy-Gyronnase.

Policier à Bouches-Ville, Poli Gyronnase s’efforce, jour après jour, d’accomplir sa difficile mission de flic. Mais ce qui était une vocation n’est pas loin de devenir un calvaire pour cet homme idéaliste, désabusé face aux absurdités et aux manquements répétés de ses deux hiérarchies : la police et la justice.Pourtant, pas question de s’épancher dans ce milieu « dur… mais injuste » ni de confier ses tourments à son épouse Ornella, qu’il veut protéger à tout prix. Alors, plongé dans son « Ifaune », il se réfugie dans l’écriture, rêvant de rejoindre un jour les auteurs qu’il croise sur le Net. Sa rencontre virtuelle, aussi instantanée qu’addictive avec l’étrange et obsédante Yola Lorennz, va remettre en cause toute sa vie… De tragédies en révélations époustouflantes, sa descente aux enfers fera de lui un autre homme. Rozenn Laloy, la plus espiègle des romancières bretonnes, Poli Gyronnase, le plus fantasque des policiers marseillais… Ils n’avaient rien en commun… rien, sauf l’écriture à contrepied, au service d’un même regard lucide sur la comédie humaine. Leurs plumes entremêlées livrent ici un roman-témoignage poignant, dérangeant, déjanté qui laisse knock-out. Quand la fiction se perd dans le réel, quand le réel se crée dans la fiction… le monde se transforme à l’infini.


Et d’autres…




Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s