Solveig de Matthieu Biasotto.

Auteur auto-édité.

Catégorie : Romance à suspense.



Résumé :

Voilà 4 ans que le matricule 1610 n’a rien dit. Pas un mot depuis son procès ayant fait couler beaucoup d’encre en Alaska. Celui qu’on surnomme « la Tombe » a encore 24 mois à purger dans le silence. Sauf que l’ombre du passé le rattrape, une sombre menace qui change la donne et nécessite un aménagement de peine en urgence. À condition que Solveig se soumette aux évaluations de la psychiatre œuvrant au centre correctionnel.

Une formalité. Une rencontre. Une lutte.

Le docteur Slater a la réputation d’être redoutable. Sixtine se fait un point d’honneur à ne libérer aucun prisonnier avant l’heure. Sans doute une manière pour elle de conjurer les jours noirs qui ont entachés son début de carrière.
Alors, quand elle se trouve en charge d’un détenu très particulier cherchant à taire son passé,
elle s’engage personnellement à ne pas revivre les traumatismes qui la font tant souffrir.

Mais il se pourrait qu’au contact de l’énigmatique Solveig, Sixtine prenne le risque de s’enfermer dans la psyché d’un homme dont l’histoire ne laisse pas indemne. Une fois prise au piège, trouvera-t-elle en lui, la clé qui la libèrera de ses propres chaînes ?


Avis :

Je remercie Matthieu Biasotto de m’avoir confié son service presse, mais aussi pour sa confiance renouvelée. Je trouve la couverture très belle, quant au résumé, il m’a totalement conquise. Comment refuser un voyage en Alaska qui promet d’être riche en mystères et en rebondissements ?

Nous faisons donc la connaissance du matricule 1610, surnommé « La tombe ». N’oublions pas que l’auteur nous offre une plongée dans l’univers carcéral. Ici, les hommes ne sont que des numéros, plus ou moins coriaces !

Notre prisonnier s’appelle Solveig et doit encore purger 24 mois de prison. Que cherche-t-il à cacher en se murant ainsi dans le silence ? L’heure est grave. Lorsque l’ombre du passé le rattrape, une lourde menace pèse sur ses épaules. Il doit impérativement bénéficier d’un aménagement de peine. Mais attention, le matricule 1610 devra se soumettre aux évaluations de la psychiatre du centre de détention.

La mission s’avère périlleuse, mais l’enjeu est de taille !


L’expérience du Docteur Sixtine Slater lui permettra-t-elle d’instaurer un climat de confiance propice aux confidences ? Rien n’est sûr, car ce patient semble particulièrement retors. Mais ne dit-on pas qu’il ne faut jamais se fier aux apparences, qu’elles sont parfois trompeuses ?

Lors de leurs entrevues, nos deux protagonistes vont se rapprocher. Normalement, ELLE pose les questions et LUI répond. Mais est-ce ainsi que le courant passe entre eux ?

Peu importe le procédé utilisé… Seul le résultat compte.

Sixtine parviendra-t-elle à briser la glace ? Sera-t-elle apte à faire tomber les barrières qu’il a
érigées autour de lui ? Son aménagement de peine demeure la seule option !

Au fil des pages, nous apprenons à les connaître, à les apprécier et à les aimer. La lumière est à présent au bout du tunnel… Au fil des pages, le lien qui les unit se transforme. Des sentiments commencent à naître… L’amour a-t-il une place en pareilles circonstances ?


La roue finit par tourner à leur avantage. Sixtine est convaincue de son innocence. Solveig entrevoit enfin une fenêtre s’ouvrant vers la liberté.

Dehors tout semble presque parfait. Leur situation est-elle trop belle pour être vraie ?

Soudain, un évènement inattendu va bousculer le cours du destin. Un simple grain de sable s’immisce dans l’engrenage et tout vole en éclats.

Le rythme du récit s’accélère et l’atmosphère s’alourdit considérablement.

Le suspense monte crescendo et le danger est omniprésent.


Sixtine se trouve dans une voie sans issue… Elle ira jusqu’au bout quoiqu’il en coûte.

Au moindre dérapage, Solveig retournera à la case prison pour longtemps.

Nos deux héros sortiront-ils indemnes de la course contre la montre dans laquelle ils sont pris au piège ?


L’amour sera-t-il plus fort que l’adversité ?

La vérité finira-t-elle par triompher ?

Matthieu nous offre une intrigue savamment orchestrée. Il dresse le profil psychologique des personnages principaux avec minutie. Ce travail s’avère très utile, car il permet au lecteur de mieux les cerner et de comprendre leurs réactions et leurs émotions. D’ailleurs, nos héros sont particulièrement attachants.

L’auteur aborde des sujets sensibles, voire tabous, avec une extrême justesse.

Un roman captivant qui nous tient en haleine jusqu’au dénouement.

Une histoire qui transpercera les âmes les plus endurcies.

Une pépite à ne pas manquer.

Chapeau bas, monsieur l’artiste.



Extraits et citations :

« Il y a quelque chose de libérateur dans le fait de se raconter après tant d’années à tout garder pour soi. »


« Ma gorge se noue, je déglutis péniblement et consulte mes réseaux sociaux en ayant le pressentiment que le bonheur est entrain de s’évanouir. »


« J’ai pris un dernier café devant mon ordinateur, j’ai souris doucement devant les messages bienveillants par centaines, puis j’ai songé que le vent tournait bien vite au gré des polémiques en ligne. »



@Matthieu Biasotto

Note : 5/5


Lien vers Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s