Krokodil de Rozenn Laloy & Poli Gyronnase.

Auteurs auto-édités.

Catégorie : Policier/Suspense.


Résumé :

Policier à Bouches-Ville, Poli Gyronnase s’efforce, jour après jour, d’accomplir sa difficile mission de flic. Mais ce qui était une vocation n’est pas loin de devenir un calvaire pour cet homme idéaliste, désabusé face aux absurdités et aux manquements répétés de ses deux hiérarchies : la police et la justice.
Pourtant, pas question de s’épancher dans ce milieu « dur… mais injuste » ni de confier ses tourments à son épouse Ornella, qu’il veut protéger à tout prix. Alors, plongé dans son « Ifaune », il se réfugie dans l’écriture, rêvant de rejoindre un jour les auteurs qu’il croise sur le Net. Sa rencontre virtuelle, aussi instantanée qu’addictive avec l’étrange et obsédante Yola Lorennz, va remettre en cause toute sa vie… De tragédies en révélations époustouflantes, sa descente aux enfers fera de lui un autre homme.

Rozenn Laloy, la plus espiègle des romancières bretonnes, Poli Gyronnase, le plus fantasque des policiers marseillais… Ils n’avaient rien en commun… rien, sauf l’écriture à contrepied, au service d’un même regard lucide sur la comédie humaine. Leurs plumes entremêlées livrent ici un roman-témoignage poignant, dérangeant, déjanté qui laisse knock-out.

Quand la fiction se perd dans le réel, quand le réel se crée dans la fiction… le monde se transforme à l’infini. 


Avis :

Je remercie Rozenn Laloy et Poli Gyronnase de m’avoir confié leur service presse, mais aussi pour leur confiance. J’avais hâte de débuter cette nouvelle lecture, car il s’agit du préquel concernant : « Le monde des fous est infini » que j’ai eu la chance de lire précédemment. La quatrième de couverture a suscité ma curiosité, d’autant plus que ce récit a été écrit à quatre mains. Une occasion de découvrir une auteure que je ne connaissais pas encore.

Nous retrouvons avec plaisir Poli, policier à Bouches-ville. Il nous entraîne avec lui dans ses missions et le lecteur devient le témoin à la fois privilégié et impuissant des scènes difficiles, parfois sordides qui se déroule sous ses yeux.

Au fil des années, ce policier émérite a perdu foi en sa profession. Trop souvent confronté à l’inégalité sociale, à la misère et à une justice qui tend à disparaître. Son constat est éloquent, et traduit malheureusement une triste réalité du monde dans lequel nous vivons.

Une certaine lassitude s’installe dans le quotidien de cet homme de loi. Il enchaîne les missions qui s’avèrent de plus en plus incertaines et dangereuses.

Il parvient de moins en moins à évacuer la pression dont il est en proie chaque jour. Alors, il décide de se lancer dans l’écriture. Après tout, ne dit-on pas que parfois « Les mots guérissent les maux ». Ainsi régulièrement, il écrit des textes où un mélange de fiction et de réalité se retrouve couché sur papier. Pense-t-il réellement que ce moyen lui permettra d’évacuer son trop-plein d’émotions ?

Il ne tient pas à mélanger travail et vie privée. Marié et éperdument amoureux de sa femme Ornella, il souhaite à tout prix l’épargner. Sera-t-il capable de laisser ses dossiers concernant des affaires éprouvantes au bureau ? Le pari est risqué, mais il s’y emploie. Même si son épouse n’est pas dupe, il réussit dans la mesure du possible. Pourtant, combien de temps va-t-il pouvoir tenir ?


Poli ne se doute pas encore qu’il s’apprête à faire une rencontre qui risque de chambouler son existence. Par le biais de l’écriture, il va entrer en contact virtuel avec Yola. Ces deux êtres n’ont rien en commun, je dirais même qu’ils sont aux antipodes l’un de l’autre. Pourtant, une certaine complicité va naître entre eux.

Leur moyen de communication : Internet.
Ce qui les réunit : l’écriture.


Yola et Poli noircissent le papier pour se délester de leurs valises bien trop lourdes à porter.

Au fil des pages et de leurs échanges, une certaine alchimie opère. Yola se montre de plus en plus intéressée par les histoires de ce policier hors norme. Curieusement, ce dernier ne reste pas insensible aux demandes et aux encouragements de son interlocutrice. D’ailleurs, il est touché par les textes qu’elle lui envoie en retour.


De nombreuses questions hantent son esprit. Sera-t-il capable de trouver les réponses qu’il attend ? Et si cette mystérieuse inconnue n’était pas celle qu’elle prétend être ?

Le net offre des possibilités infinies, mais ne représente-t-il pas le lieu de tous les dangers ?
Poli est un homme désabusé et usé par l’inertie d’un système. L’heure est venue de se remettre en question. Sera-t-il apte à faire les bons choix ?
La prudence s’impose, car les pièges sont nombreux.

Les plumes des deux auteurs se complètent parfaitement. ils incarnent deux protagonistes que tout oppose… Et pourtant… L’humour et le côté légèrement déjanté du récit permet d’alléger l’atmosphère.

Rozenn Laloy et Poli Gyronnase nous offre un ouvrage criant de vérité. La fiction se mélange à une réalité que personne ne peut nier, malheureusement.

Un roman témoignage original et intéressant.

Une belle découverte.




Extraits et citations :

« Je veux que le lecteur comprenne que la misère peut-être présente dans son immeuble, que l’horreur peut exister, là, juste à ses côtés. Je veux qu’il sache que la société n’est pas uniquement la représentation de ce qu’il voit au journal télévisé, le soir en rentrant chez lui. »


« Qui est-elle ? Que cachent ses récits débridés ? Où m’amène-t-elle ainsi, dans le sillage de sa personnalité dérangeante ? »


« À présent que nous sommes entrées dans ce jeu, nous sommes à la merci de ces gens qui connaissent tout de nous, et qui ayant tant à perdre, ne reculeraient devant rien, j’en suis certaine, pour nous neutraliser, définitivement. »



@Rozenn Laloy & Poli Gyronnase

Note : 4/5

Lien Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s