Refuge 1420 de Jean M. Firdion.

Catégorie : Policier/Polar.

Résumé :

Une jeune gendarme lancée à la poursuite d’un évadé de prison découvre un cadavre près d’un refuge de montagne. La victime est mineure, les indices sont rares, mais des témoins mettent en cause le fugitif. Au même moment, des parents signalent la disparition de leur fils de 14 ans – une fugue d’autant plus inquiétante que le poignard planté dans le corps sans vie pourrait appartenir à l’adolescent. Qui est victime, qui est coupable ? Et si l’assassin n’en était pas à son premier meurtre ? Une course contre la mort s’engage sur les pentes abruptes des sommets pyrénéens.



Avis :

Je remercie Jean M. Firdion et les Éditions Le Muscadier de m’avoir confié ce service presse, mais aussi pour leur confiance. La quatrième de couverture m’a interpellée, car elle laissait présager un récit plein de mystères et m’offrait l’occasion d’endosser mes habits de Sherlock Holmes afin de tenter de percer la clé de l’énigme. Mais allais-je y parvenir ?

Nous allons donc faire la connaissance de plusieurs protagonistes qui ne se connaissent pas forcément. Cependant, des événements imprévisibles leur permettront de se croiser, de se parler, et parfois de faire un bout de chemin ensemble. Pour le meilleur ? Ou pour le pire ?

Au fil des pages, nous le découvrirons…

Carla, une jeune gendarme lancée à la poursuite d’un évadé de prison, se retrouve en présence d’un cadavre près d’un refuge de montagne. Des témoins mettent en cause le fugitif, tandis que des parents signalent la disparition de leur fils de 14 ans. Cette fugue est d’autant plus inquiétante que le couteau planté dans le corps sans vie pourrait appartenir au jeune garçon.

Pour l’heure, toutes les informations recueillies sont bonnes à prendre. Mais attention, la prudence est gage de sûreté. En effet, l’enquête risque de s’avérer bien plus complexe qu’il n’y paraît. Ne dit-on pas qu’il ne faut pas toujours se fier aux apparences, qu’elles sont parfois trompeuses ?

Ludo n’aurait jamais dû se trouver dans ce lieu isolé. Il avait prévu de passer des vacances avec son père et sa compagne, mais rien ne s’est déroulé comme prévu !


Jordan, lui, cherche à rejoindre la frontière pour passer en Espagne.

Cora était censée suivre sa classe, mais au dernier moment la jeune fille a changé ses plans en prenant la tangente.

Tous les personnages devront affronter les affres de l’adversité. En effet, ils avanceront sur un terrain hostile.

À proximité de ce fameux refuge, rien ne leur sera épargné ! Une forêt qui regorge de pièges à éviter… Des conditions climatiques désastreuses… Et surtout, une menace terrible : celle de croiser la route du tueur qui sévit dans la région.

La thèse avancée par la jeune gendarme et son équipe semble trop simple… Le mystère s’épaissit.

Jean M. Firdion nous offre une intrigue rythmée, savamment orchestrée. Il plante parfaitement le décor, et au fil du temps l’atmosphère s’alourdit.

En alternant les chapitres, le lecteur suivra chaque personnage et parviendra à ressentir toutes leurs émotions. Nous assisteront à des rencontres improbables… Un esprit de solidarité et d’entraide se développera, chez certains d’entre eux, aussi surprenant qu’inattendu.


L’auteur dévoilera les zones d’ombre qui planent sur le vécu de chaque protagoniste. Les pistes à suivre se multiplient, mais cherchons-nous dans la bonne direction ? Rien n’est sûr… 

Carla devra faire des choix ? Fera-t-elle les bons ? Les éléments récoltés tendent à penser que quelque chose ne colle pas. Nos neurones tournent à plein régime !

Désormais, un course contre la montre est engagée… Le compte à rebours est enclenché !

Le suspense monte crescendo pour atteindre le paroxysme !

L’incertitude, les doutes et la peur gagnent notre esprit.

Et si les dés étaient pipés ? Si la vérité était ailleurs ?

Le coupable sera-t-il mis hors d’état de nuire ?

Les innocents ne sortiront certainement pas indemnes de ce périple sous haute tension.

J’ai passé un excellent moment de lecture.

Frissons et montées d’adrénalines garantis.

Un roman captivant qui nous tient en haleine jusqu’au dénouement.

Un livre que je vous conseille vivement.

Un auteur de talent à suivre.



Extraits et citations :

« De toute façon, Ludovic répugnait à partager quoi que ce soit avec cette grue fardée. Il hocha la tête, en prenant conscience de la catastrophe qui lui tombait dessus. »


« Il avait préparé tout un argumentaire pour persuader Carla de ne pas se laisser manger par son boulot de flic, pas prendre de risque inutiles… et ces enfants en perdition réduisaient ses propos à néant. »


Peut-être que ce garçon cabossé par l’existence lui ressemblait un peu, il avait réussi à ce relever lui aussi.



@Jean-M. Firdion

Note : 5/5


Lien Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s