Viens, on le fait… de Nicolas Carteron.

Catégorie : Romance contemporaine.


Résumé :

Qui n’a jamais rêvé de dîner avec son écrivain préféré ? 
William James, l’énigmatique romancier à succès, a pensé à tout pour satisfaire ses lecteurs.
Caché dans l’un des six cent mille exemplaires de son nouveau livre, un unique ticket attend un heureux gagnant.
À la clé, une soirée en tête-à-tête avec lui. 
Anna s’évade de sa routine, partagée entre ses enfants, son mari et son travail, grâce à la lecture.
Elle ignore que le roman qu’elle vient d’acheter s’apprête à bouleverser sa vie. 
Il ne devait s’agir que d’un dîner, une rencontre furtive entre deux inconnus.
Il suffira d’un secret partagé pour tout faire basculer.



Avis :

J’ai choisi ce roman dans le cadre d’une lecture commune avec mon amie Magali Morand. D’ailleurs, c’est le seul ouvrage de Nicolas qu’il me restait à découvrir.

La quatrième de couverture m’a interpellée, car elle laissait présager une rencontre hors du commun dans un contexte pour le moins intrigant. J’avais hâte de plonger dans ce récit pour savoir jusqu’où Nicolas nous amènerait.

La plume de l’auteur est sublime et l’histoire est vraiment originale. Il s’adresse à son lectorat et l’implique dans l’intrigue avec brio.

Nous faisons donc la connaissance de William James, un écrivain à succès très énigmatique. À l’occasion de la sortie de son nouveau roman publié en six cent mille exemplaires, il décide de glisser un ticket gagnant à l’intérieur de l’un d’eux. Ce sésame offrira à l’heureux gagnant une soirée en tête à tête avec lui. La démarche est étonnante, mais sera, sans aucun doute, très appréciée par ses fans.

Anna mène une existence sans surprise. Mariée et mère de deux enfants, elle ne manque pas une occasion de s’évader par la lecture. Cette dernière est ravie d’enrichir sa collection littéraire en y ajoutant le nouveau roman de William James.

Cependant, elle ne se doute pas encore que ce qu’elle s’apprête à découvrir risque de bouleverser sa vie. En effet, Anna est l’heureuse gagnante de ce concours et aura la joie de dîner avec cet auteur qu’elle affectionne particulièrement.


De cette rencontre naîtra une relation épistolaire. Mais nos deux protagonistes parviendront-ils à s’en contenter ?

Au fil de leurs échanges, nous apprenons à mieux les connaître. Nous mesurons le parcours semé d’embûches de notre écrivain et comprenons pourquoi certaines de ses réactions sont démesurées.

Nicolas Carterons nous offre une intrigue savamment orchestrée et instaure progressivement un climat inquiétant. L’incertitude et le doute envahissent l’esprit du lecteur, qui se transforme en fin limier pour mener sa propre enquête.

L’auteur dévoile les zones d’ombre qui entoure le passé de William et les pièces du puzzle commencent à se rassembler. La réalité semble bien plus complexe qu’il n’y paraît.

Le suspense monte crescendo et l’atmosphère s’alourdit considérablement.

Une romance oui… mais pas seulement…

J’ai passé un excellent moment de lecture et me suis laissée emporter par la plume enchanteresse de l’auteur.

Un roman envoûtant et captivant qui tient en haleine jusqu’au dénouement.


Le final est carrément sublime !

N’hésitez pas, Nicolas vous surprendra sans aucun doute.



Extraits et citations :

« La magie de leur dîner et la beauté des mots transpirent de sincérité, pourtant, derrière les belles phrases se cachent parfois d’amères désillusions. Il n’y a qu’un moyen de le vérifier, juger le regard, les yeux ne trahissent jamais à l’inverse des paroles. »


« La capacité de ma femme à gérer est une qualité appréciable pour un homme tel que moi, vite submergé par ses émotions. »

@Nicolas Carteron

Note : 5/5



Lien Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s