Les désintégrés de Lyne Debrunis.

Auteure auto-éditée.

Catégorie : Roman et littérature.


Résumé :

Julie bardée de diplômes, est recrutée pour travailler dans un centre de soin et de réadaptation d ‘hommes blessés et handicapés. Elle devra se faire accepter, seule femme dans un environnement exclusivement masculin, pour pouvoir aider ces hommes lourdement meurtris à reconquérir leur propre estime, accepter les soins et repartir à la conquête de leur vie. Elle sera aidée dans la mission qu’elle se donne, par l’encadrement du centre, deux hommes également handicapés. Petit à petit, une équipe se formera et obtiendra que ces hommes « désintégrés » puissent à nouveau former des projets pour le plus grand bonheur de tous. En même temps, le directeur du centre, devra lutter contre sa famille qui forme pour lui, contre sa volonté, des projets nuptiaux et professionnels, contrariant ses choix de vie. La rupture sera inévitable. Les personnages centraux, sont attachants et résilients, ils révèlent leurs fêlures mais finiront par les assumer pour construire un nouvel avenir.


Avis :

Je remercie Lyne Debrunis de m’avoir confié son service presse, mais aussi pour sa confiance renouvelée. Tous ces ouvrages sont porteurs de beaux messages, mais la quatrième de couverture m’a interpellée, car le thème abordé m’intéresse particulièrement. D’ailleurs, il me semble qu’il est rarement traité en littérature.

Julie est une jolie jeune femme, bardée de diplômes. Elle vient d’être recrutée dans un centre de soins et de réadaptation d’hommes blessés et handicapés que nous surnommons communément « Les gueules cassées » ou, ici « Les désintégrés. »

Sa mission risque de s’avérer plus compliquée qu’il n’y paraît ! En effet, ces victimes de guerre vivent recluses depuis trop longtemps. Ces hommes ne parviennent pas à supporter leur image, et ils endurent des souffrances physiques épouvantables. L’espoir s’est envolé définitivement. À présent, ils errent comme des âmes en peine en attendant la mort…

Julie possède les conséquences requises pour leur venir en aide, mais parviendra-t-elle à se faire accepter dans cet univers masculin ? Débordante de motivation et d’empathie, elle souhaite apporter du renouveau au sein de la structure.

Très vite, elle fait la connaissance de Julius et Julien, deux hommes également handicapés. Au fur et à mesure, une confiance s’installe entre eux pour former une équipe compétente et innovante.

Même si les patients reconnaissent les vertus des soins de Julie, ils demeurent incapables de se projeter dans le futur.

Avec patience, elle montrera à chacun que des solutions existent ! Certes, le chemin de la reconstruction sera long et difficile, et il leur faudra encore beaucoup de courage pour affronter bien des obstacles. Cependant, l’essentiel n’est-il pas de leur laisser entrevoir la lumière au bout du tunnel ?

Julie leur permettra de connaître Paul, un ami de son père. Cette rencontre les marquera à jamais, mais seront-ils aptes à sauter le pas ?

Au fil du temps, la jeune femme s’est rapprochée de Julien. Cet homme blessé et réfractaire travaille de nuit pour ne pas croiser le regard des autres.

Julie ne baisse pas les bras et tentera de lui prouver que le destin peut lui offrir une autre chance. Sera-t-il réceptif aux arguments de cette dernière ?

À moins que les sentiments qu’ils ressentent l’un pour l’autre lui servent de déclic ?

Ce centre de réadaptation change petit à petit de visage (sans jeu de mots), grâce aux idées de Julie. Les blessés s’accordent quelques loisirs et prennent goût au bonheur qui s’insinue progressivement dans leur quotidien.

La jeune femme envisage même d’ouvrir les portes du centre aux femmes. Même si ce type de population est moins touché, certaines n’ont pas été épargnées.

Comment la gent masculine accueillera cette annonce ?

Nos valeureux combattants accepteront-ils de subir d’autres interventions chirurgicales afin de renaître à la vie ?

Des couples se formeront-ils au sein de la structure ?

L’être humain est-il capable de regarder la beauté de l’âme et du cœur ? Ou cherche-t-il seulement à s’attarder sur l’enveloppe corporelle ?

Lyne Debrunis transmet de beaux messages à travers son récit. Elle traite un sujet particulièrement délicat avec sensibilité et justesse. Même si j’aurais aimé que certains aspects soient plus approfondis, je comprends la volonté de l’auteure de ne pas rentrer dans les détails.

Les personnages sont attachants.

Un hymne au courage, à la reconstruction et à l’espoir.

Une belle leçon de tolérance et d’amour.


Ce roman m’inspire la citation suivante : « Ce qui ne tue pas rend plus fort ! »




Extraits et citations :

« Certains sont peut-être encore plus beaux que bien des hommes que la vie n’a pas abimés. »


« Je vais revoir un psy, pour accepter que ce soit moi, sans plus trop être le moi d’avant. »


« — Petite…, je te dois tant…, dit-il en l’attirant affectueusement dans ses bras. »


@Lyne Debrunis

Note : 4/5

Mon beau livre

2 commentaires sur “Les désintégrés de Lyne Debrunis.

  1. Merci Patricia pour votre belle chronique.
    Le handicap modifie profondément l’image que le blessé ou le malade a de lui même . La personne n’a souvent pas le temps de s’habituer à la modification de son corps et de ses performances qu’il lui est demandé de vivre autrement. Pourtant, elle doit commencer par faire le deuil d’un avant et souvent de ses projets, pour vivre dans un après mal appréhendé. Le temps du pendant est un peu suspendu et peu durer.
    C’est un livre que voulais court , peut-être à tort, et pas trop pesant, je voulais aussi évoquer les situations, suggérer le rôle de l’environnement et ne pas trop rentrer dans les cheminements de l’acceptation et de la résilience qui s’inscrivent dans un temps variable pour chacun.
    Je comprends donc l’insatisfaction que vous avez ressentie Patricia.
    Il n’en demeure pas moins que je suis très contente de votre chronique et vous en remercie.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s