Il faut la pluie pour apprécier l’arc-en-ciel de Lyne Debrunis.

Auteure auto-éditée.

Catégorie : Roman et littérature.


Résumé :

Afin d’échapper à l’emprise de ses parents, avec la complicité de sa propriétaire, Aline, une étudiante trouve un travail de nounou loin de sa région et obtient une place en master de langues. A son arrivée à l’aéroport, où elle attend le chef d’entreprise neveu de l’amie de sa protectrice, elle est surprise par l’allure des deux hommes venus la chercher. Elle découvre un club composé d’hommes dont le chef, un jeune veuf, vient de retrouver sa petite fille de 8 ans. Elle ne semble pas parler français mais seulement le russe que personne comprend. Sa surprise est grande lorsqu’elle découvre cette enfant apeurée, évoluer au milieu des hommes et de quelques femmes chargées du service, aux moeurs douteuses. Une agression du chef l’amènera à s’impliquer pendant le temps de son hospitalisation plus qu’elle en aurait eu envie.
Elle découvrira malgré l’apparence des hommes attachants, pleins de bonne volonté avec lesquels elle fera évoluer le club, suivie par son chef lorsqu’il reviendra de l’hôpital. 
Tout semble bien aller quand surviennent des incidents graves : agression, enlèvement de la petite fille, jusqu’à la surprise d’un dénouement heureux, laissant le club plus uni que jamais



Avis :

Je remercie Lyne Debrunis de m’avoir confié son service presse, mais aussi pour sa confiance renouvelée. La quatrième de couverture m’a interpellée, car elle laissait présager un récit riche en rebondissements et en émotions. J’ai lu plusieurs ouvrages de cette auteure qui nous offre des intrigues variées et aborde de nombreux thèmes délicats avec justesse et sensibilité.

Nous faisons la connaissance d’Aline à un tournant de son existence. Grâce à la complicité de sa propriétaire, elle vient de trouver un emploi de nounou, et obtient une place de master en langue. Partir loin de chez elle demeurait indispensable pour échapper à l’emprise de ses parents.

Lorsqu’elle débarque à l’aéroport, elle s’attend à être accueillie par un chef d’entreprise bien sous tout rapport. Pourtant, les deux hommes qui se présentent à elle sont loin de correspondre à ce qu’elle imaginait. Aline est surprise, mais elle ne se doute pas un seul instant qu’elle s’apprête à entrer dans un univers totalement inconnu.

En arrivant, elle y découvre Marie, une fillette de huit ans. La petite est apeurer et ne semble pas comprendre le français. Son étonnement ne s’arrête pas là, elle rencontre des bikers tatoués aux allures de gros durs et quelques femmes dont les mœurs paraissent légères.

Aline pourrait s’enfuir à toutes jambes en renonçant à son engagement. Cependant, cette petite fille l’émeut et le courant passe très vite entre elles. Malgré tout, de nombreuses questions envahissent son esprit : sera-elle capable de s’occuper de cette enfant ? Et surtout, sera-t-elle apte à trouver sa place dans ce milieu exclusivement masculin ?

Progressivement, la fillette va s’ouvrir à son père et s’épanouir grâce à l’attention et l’affection de sa nounou. Non seulement elle enchantera le quotidien de sa protégée, mais elle deviendra le rayon de soleil de cette bande de motards attachants. Ne dit-on pas qu’il ne faut pas se fier aux apparences, car elles sont parfois trompeuses ?


Les jours passent et Aline et adoptée à l’unanimité. Grâce à sa volonté et son dynamisme, elle permettra au club d’évoluer. Les projets fleurissent et chacun compte mettre la main à la patte.

Tout semble parfait, jusqu’au jour où Bertrand, le chef, est victime d’un accident.
S’agit-il réellement d’un malencontreux accident ? Ou une tentative d’intimidation ?

D’autres éléments troublants s’enchaînent et viennent troubler la quiétude du club.

Lorsque la petite fille est victime d’un enlèvement, le pire est à craindre.

La police mène l’enquête et plusieurs pistes sont à envisager.

L’incertitude, le danger et la peur sont omniprésents.

Plusieurs pistes se dessinent…

Des brebis galeuses ont-elles infiltré les lieux ? Qui a enlevé Marie ? Et surtout, pourquoi ?

Les esprits s’échauffent… Le compte à rebours est enclenché.

Au fil du récit, Lyne Debrunis dévoile les zones d’ombre qui planent sur certains protagonistes et les pièces du puzzle commencent à se rassembler pour nous permettre de résoudre l’affaire qui nous préoccupe.


Le club retrouvera non seulement la paix et la sérénité, mais de grands bouleversements heureux surviendront et ils se sentiront plus unis que jamais.

Des personnages touchants et attachants.

Un joli roman riche en rebondissements et en émotions.

Une belle leçon de tolérance, d’entraide et d’espoir.

Peut-être faut-il connaître la pluie pour apprécier l’arc-en-ciel ?

Pour le savoir, n’hésitez pas, laissez-vous tenter.




Extraits et citations :

« Pour la première fois, elle ose dire ce qu’elle pense vraiment sans craindre les reproches, elle a le sentiment de grandir à son contact, d’enfin se révéler. »


« — Vous avez un problème Bertrand et il est probable que c’est quelqu’un de proche. Quels changements avez vous apportés dans votre vie récemment ? Amour, Argent, travail…suggère à son tour le policier. »


« Sans le vouloir et sans rien faire, elle a changé nos standards, conclue-t-il en riant. »



Lyne Debrunis

Note : 4/5


Mon beau livre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s