Prévisions de lectures du mois d’octobre 2020.

prévision lectures ocotobre 2020

Résumés 



Le murmure des fous de Stéphanie Blanchard.

Juin 2015, Oregon,

Eryn, disparue depuis trois ans et déclarée morte, réapparaît… un choc pour sa sœur Rachel et ses proches.

Amnésique, elle est pourtant persuadée qu’une autre personne est en danger et doit être secourue. Mais comment croire cette jeune fugueuse qui a toujours souffert de schizophrénie, passant de nombreux mois en hôpital psychiatrique ?

Convaincue que cette petite voix intérieure qui la guide n’est pas le fruit de son imagination, Eryn est décidée à mener ses propres investigations. Aidée par Jared, voisin bien plus lié à cette histoire qu’elle ne le pense, elle va se rapprocher dangereusement de la vérité… et de son agresseur.

Cette quête, où chaque acteur est un suspect, va-t-elle la conduire à sa perte ou sauver son âme chancelante ?

Que croire ? À qui se fier ?

Derrière elle, la violence… d’un passé oublié !



Le coeur en piste aux étoiles de Marina Petitdemange.

Sandra revient en France après plusieurs années à suivre les déplacements professionnels de son mari dont elle est fraîchement divorcée.

Elle souhaite repartir à zéro avec ses trois enfants, qu’elle compte bien combler de joie, dans la ville qui l’a vue grandir.

Lorsqu’elle rencontre la mère d’Alban au supermarché, ses pensées sont immédiatement dirigées vers celui qui a tant fait battre son cœur lors de son adolescence.

De son côté, Alban tente de ressouder les liens avec son épouse trop souvent absente. Il combine son métier d’architecte et l’éducation de ses enfants, qui expriment un manque d’affection maternel inquiétant.

Pourtant, en apprenant le retour de Sandra, ses intentions changent radicalement.

Il aimerait tourner la page pour commencer une nouvelle histoire et enfin trouver le bonheur, qu’il est persuadé de partager avec la femme dont il a toujours rêvé.



Pic de sel de Marion B.

« Que nous est-il arrivait ? Je ne sens plus l’odeur de la mer. Le temps se fige. La nuit me caresse d’angoisse, et je me pétrifie d’effroi à l’idée de la voir dans le noir… Le village de Pic de sel est maudit ; le mal de la corbelle s’insinue dans mes veines tapi entre mes os. Il me ronge comme il les a rongés… »
Le premier roman graphique de Noir d’absinthe.



Pleurer les yeux fermés d’Étienne Minier.

Les deuils de toutes sortes font partie intégrante de la vie. C’est dans la façon dont nous nous identifions à chacune de ces déceptions, chacune de ces pertes et chacun de ces malheurs qui nous accablent que la vie prend le sens de notre acceptation… Et c’est de la manière dont nous gérons notre manque, notre colère et notre peur que l’on apprend à poursuivre notre route. Dans ce livre, je vous propose d’accompagner Antoine Gervais, un jeune homme à qui la vie ne semblait pas avoir fait beaucoup de cadeaux. Vivant sa vie de manière routinière et monotone, il subit son existence… Jusqu’au jour où il rencontre un ami qui lui proposera une vision différente. Peu à peu, un destin florissant et prometteur se dévoilera à lui. Sa vie prendra enfin un virage rempli de promesses et de possibilités, mais du jour au lendemain… il perdra tout. Suite au cauchemar de sa descente aux enfers, vous le suivrez, au centre de réadaptation, à travers les méandres de son retour à la vie. Avec tout le désespoir et la souffrance que cela implique… mais au cœur de rencontres et de partages enrichissants… avec un soupçon de prestige.

Dans ce récit émouvant, vous voyagerez à la rencontre du cœur et de la tête, à travers des rencontres, des réflexions et la découverte de soi. Lorsque le destin se confond avec une chance hasardeuse et une malchance lancinante, la confiance en la vie en prend un coup. Tout le monde à son lot de malheur. L’échange d’expériences douloureuses peut parfois rouvrir des portes qu’on avait oublié avoir fermées derrière soi.



Le cercles des hellébores noirs de Arthur Cache.

Paris, 13 octobre 2017. Irène et ses amies sont dans les starting-blocks : dans huit jours a lieu la Marche des Femmes, leur grande manifestation contre les violences sexuelles. Les campagnes Metoo et Balancetonporc qui surgissent au même moment sur les réseaux sociaux leur promettent un succès retentissant.

Dans l’arrondissement voisin, Paula, jeune trentenaire au caractère bien trempé, découvre dans un courrier glissé sous sa porte que son compagnon a été enlevé. Mais qui est ce mystérieux Metteur en scène qui la fait chanter ?

Tandis que Paula s’efforce de trouver des réponses, Irène voit peu à peu l’organisation de sa manifestation s’enrayer. Pour les deux femmes, une vérité commence alors à émerger : un sombre projet est en train de se préparer…



Ted de Yves Terrancle.

Ohio, 1905. Ce bougre de journaliste était venu voir le plus ancien détenu des États-Unis pour relater sa vie. Il aura finalement écrit celle de William, Humana… et obtenu ma libération. La liberté, si chère à mon regretté William… Aujourd’hui, après une vie entière à attendre que l’administration pénitentiaire se décide à m’exécuter, il ne me reste de cette chimère que l’indicible peur de l’affronter.



La beauté sûre de nos vie de Vincent Rahir.

Après le décès inopiné de Christine, la vie d’Antoine s’effondre. Veuf, désemparé, hanté par ses propres fantômes, il perd pied. Petit à petit, le besoin de comprendre l’obsède. Quels secrets cache la jolie maison des parents de Christine ?? Quel rôle joue Nora ?? Et qui était réellement Christine ?? Jusqu’où ira Antoine pour le découvrir ??




Et d’autres…



2 commentaires sur “Prévisions de lectures du mois d’octobre 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s