La délégation ( La Dernière Guerre des Dieux tome 1) de Cécile Ama Courtois.

Auteure Auto-éditée.

Catégorie : Fantasy Épique.



Résumé :

Mille ans ont passé depuis les Ères Noires. Pourtant elles restent une cicatrice que la paix n’a pas totalement effacée. Depuis que l’Unique a exilé Mörk Örn et ses Hordes dans une autre dimension, les peuples de Gahavia reconduisent leur alliance tous les dix ans lors de l’Assemblée des Nations, chez les Hauts-elfes.
Cette année, c’est au tour du prince Edoran d’y représenter son royaume : la Lycantie.
Avec une délégation d’émissaires métamorphes, il entreprend un voyage aussi périlleux qu’exaltant à travers le continent. Idéaliste et chevaleresque, Edoran va se retrouver plongé dans la pire tragédie que son monde ait connue depuis un millier d’années.
Il découvrira alors que nulle paix n’est éternelle…




Avis :

Je remercie Cécile Ama Courtois de m’avoir confié son service presse. La couverture a attiré mon regard, car je la trouve vraiment belle. Et en découvrant le résumé, cette lecture m’est apparue comme une évidence. Comment résister à l’appel d’un voyage d’origine inconnue ? Une plongée dans un univers à la fois féérique et extrêmement hostile.

D’ailleurs, je précise que selon moi ce roman fait partie de ceux qui ne se racontent pas, il se vit. C’est la raison pour laquelle, j’ai choisi de rester dans les grandes lignes pour vous permettre de le découvrir pleinement.

Depuis que l’Unique a exilé Mörk Örn et ses Hordes dans une autre dimension, les peuples de Gahavia reconduisent leur alliance tous les dix ans lors de l’Assemblée des Nations, chez les Hauts-elfes.

Cette année, c’est autour du prince Edoran d’y représenter son royaume : la Lycantie. La délégation est constituée d’émissaires métamorphoses. Ensemble, ils entreprendront un voyage au cours duquel ils feront de nombreuses rencontres avec des peuples d’une grande diversité et devront connaître les us et coutumes de chacun.

Cécile Ama Courtois effectue un travail colossal puisqu’elle s’emploie à planter le décor des lieux, mais aussi à dresser le portrait de chaque créature rencontrée avec une extrême précision. Le procédé est efficace puisqu’il permet au lecteur d’avoir une vision éclairée de l’univers dans lequel il évolue tout en lui laissant la possibilité de laisser libre cours à son imagination.

Nous suivons les membres de la délégation tout au long de leur périple. Le chemin à parcourir sera long et difficile. Ils devront braver bien des obstacles pour parvenir à réussir la mission qu’ils ont entreprise. Pourtant, au fil des pages nous suivrons bon nombre de races comme les félides, les vipérines, les nains, les centaures, les géants, les Lycantes… Et nous apprenons à les connaître.

Chaque créature possède des spécificités propres. Certaines sont dociles et pacifiques tandis que d’autres se montreront cruelles et sans aucun scrupule. C’est la raison pour laquelle, les membres de la délégation devront faire des choix qui auront un pouvoir déterminant sur leur avenir.

Les émissaires de la délégation réussiront-ils à se rendre chez les Hauts-elfes ? Seront-ils capables d’empêcher que les forces du mal fassent régner la terreur sur le monde ? Pourront-ils éviter que le sang soit versé et que les têtes tombent ?

La mission est risquée, mais le compte à rebours est enclenché…

Cécile Ama Courtois nous entraîne dans une formidable épopée riche en émotions et en rebondissements. L’intrigue est menée d’une main de maître, tambour battant.

Le suspense, le danger et la peur montent crescendo. L’atmosphère s’alourdit et le rythme ne faiblit pas.

Les personnages principaux sont attachants.

Un roman intense et envoûtant qui nous tient en haleine jusqu’au dénouement.

Une pépite à ne pas manquer.

N’hésitez pas, foncez !



Extrait et citations :

« — Donc, si je résume, repris le prince après avoir retrouvé son sérieux, il est de mon devoir durant ce voyage de m’adapter aux us et coutumes des régions traversées, même si celle-ci vont parfois à l’encontre de mon éducation ?


« — Oh non, je ne crois pas ! Je n’étais qu’un gamin naïf et sans expérience. Aujourd’hui, j’ai perdu cette innocence, ainsi que beaucoup de mes illusions, et pourtant, je ne suis toujours pas un homme. »


@Cécile Ama Courtois.

Note : 5/5

Lien vers Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s