Éditions Academia.

Soie et métal de Tuyet-nga Nguyen.

41GQzNE17BL._SX290_BO1,204,203,200_

Catégorie : Littérature francophone.




Résumé :

Sur un apparent coup de tête, une femme quitte sa famille. Clara, sa fille de seize ans ne l’accepte pas et la renie : quand on aime, on ne quitte pas ! Huit ans plus tard, un inconnu lui envoie un carnet portant le nom de sa mère et l’exhorte à le lire. Le passé justifie-t-il toujours tout ?




Avis :

Je remercie les Éditions Academia de m’avoir confié ce service presse, mais aussi pour leur confiance renouvelée. La quatrième de couverture m’a interpellée, car comment rester de marbre devant un sujet si difficile à aborder ? Cela dit, j’avoue que je suis sortie de mes habitudes littéraires, mais rassurez-vous, sans aucun regret, au contraire.

Nous faisons donc la connaissance de Clara, une jeune fille de seize ans qui renie sa mère, le jour où celle-ci quitte sa famille sur un coup de tête. La jeune fille ne lui pardonne pas son abandon et lui assènes des paroles sans équivoque : « quand on aime, on ne quitte pas ! »

Pourtant, lorsque huit ans plus tard, un inconnu lui envoie un carnet portant le nom de sa mère en l’exhortant de le lire. Clara décidera-t-elle de l’ouvrir ? Ou bien choisira-t-elle d’avancer sans se retourner ? Aujourd’hui, elle est étudiante en médecine et mèsne une existence équilibrée avec son petit ami. Malgré tout, le chemin parcouru a été semé d’embûches. Mais sans le soutien et l’amour inconditionnel de son père Maxime et de son frère Thomas, elle n’aurait jamais réussi à surmonter son chagrin, néanmoins, ce sentiment de haine la hante encore.

Pouvons-nous d’ores et déjà affirmer, que si Clara tient entre ses mains ce précieux carnet, cela relève d’un véritable miracle ? Ou peut-on parler de prouesse du destin ?

Le jour où elle trouvera le courage de lire le contenu de ses missives, le lecteur deviendra le témoin attentif et passionné d’une magnifique histoire d’amour entre deux continents. Mais attention, l’auteur de ces longues correspondances nous racontera avec moult précisions le parcours du combattant qu’il a dû mener pour sortir sain et sauf de la guerre du Vietnam, puis des camps de rééducation. Certains prétendront que la force de l’amour lui a permis de repousser les montagnes et de survivre dans l’espoir de revoir sa belle.

Comment Clara pourrait-elle rester de marbre devant une histoire si émouvante ? Désormais, elle connaît la vérité. Sera-t-elle apte à pardonner l’absence de sa mère ? Ne dit-on pas qu’il vaut mieux vivre avec des remords qu’avec des regrets ?

Tuyet-nga Nguyen nous offre un récit poignant, riche en enseignements.

Un ouvrage formidablement bien écrit qui nous pousse à réfléchir sur les jugements trop hâtifs et les bienfaits du pardon.

Ce livre est classé dans les dix premiers romans parmi les cent trente deux concourants pour le Prix des Cinq continents 2020.

Une lecture que je conseille vivement.




Extraits et citations :

« Les incendies de forêts finissent toujours par s’éteindre, pourquoi pas ceux des âmes ? »


« Cette nuit, il se disait simplement qu’il fallait bien naître quelque part, ici où là-bas, et avec une pointe de tristesse pour le Vietnamien, il se félicita d’être né ici et pas là-bas, dans la partie douce du monde et non pas dans sa partie cruelle. »


@Tuyet-nga Nguyen.

Note 4,5/5




Lien vers Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s